BFM Lille

Braderie de Lille: Martine Aubry veut organiser une "braderie des commerçants"

La traditionnelle braderie de Lille, prévue les 5 et 6 septembre prochain, a été annulée en raison des risques sanitaires liés à l'épidémie de coronavirus. La maire de Lille souhaite une alternative.

La braderie de Lille officiellement annulée, mais pas totalement abandonnée. Après la décision des autorités en raison de l'épidémie de coronavirus, les commerçants et la mairie de Lille travaillent à une alternative pour limiter le manque à gagner.

Présente aux commémorations du 14-Juillet ce mardi, Martine Aubry a indiqué que plusieurs hypothèses étaient sur la table pour remplacer l'événement prévu les 5 et 6 septembre prochains. Notamment l'idée d'une "braderie des commerçants à l'intérieur de leurs locaux", selon la maire de Lille, qui ajoute auprès de BFM Lille: "si ça va mieux, on pourra peut-être sortir".

Écouler les stocks

Cette solution, "discutée depuis plusieurs semaines", aurait les faveurs de la mairie et des commerçants, "d'autant plus que les soldes s'arrêtent le 15 août, très tôt", rappelle l'ancienne première secrétaire du PS.

"Ils auront sans doute encore des stocks. On va faire en sorte que ça soit une animation dans la ville, que ça soit gai, et que les commerçants puissent écluser leurs stocks à des prix braderie", poursuit la maire de Lille, qui évoque "de la musique qui circule et de la danse".

Selon Martine Aubry, d'autres "hypothèses plus favorables" sont sur la table actuellement. Mais ce projet de braderie des commerçants, "c'est le minimum et nous le ferons", promet-elle.

Benjamin Rieth Journaliste BFM Régions