BFM Business

Rennes roulera en bus électriques allemands après avoir testé ceux de Bolloré

92 autobus électriques standards et articulés de Mercedes-Benz ont été commandés par Rennes auprès d'EvoBus France (filiale du Groupe Daimler).

92 autobus électriques standards et articulés de Mercedes-Benz ont été commandés par Rennes auprès d'EvoBus France (filiale du Groupe Daimler). - Mercedes-Benz

Rennes Métropole passe commande de 92 bus électriques fabriqués en Allemagne par Daimler, pour 60,5 milions d'euros. L'agglomération avait jusqu'à présent testé les Bluebus de Bolloré, huit d'entre eux étant en circulation dans son réseau.

Pour s'équiper en bus à traction électrique, Rennes Métropole a choisi d'acquérir 92 autobus de marque eCitaro conçus et fabriqués par le géant allemand Mercedes-Benz. Dans le détail, cette commande publique de 60,5 millions d'euros comprend 33 bus standards et 59 bus articulés qui seront ainsi progressivement mis en service sur le réseau de bus de l'agglomération, de 2022 à 2025.

Les batteries se rechargent aux dépôts et aux terminus

Fabriqués à Mannheim (Allemagne), ces véhicules "propres" sont dotés de batteries également produites outre-Rhin, dont le taux de recyclabilité dépasserait 85 %. Ces batteries se rechargent au dépôt et aux terminus au moyen d'un pantographe ascendant fixé sur le véhicule.

Rennes n'achète plus de bus diesel depuis 2015

Les futurs bus articulés auront la particularité de "compter 4 portes (au lieu de 3 pour les bus articulés actuellement en service) avec de larges surfaces vitrées, y compris en partie basse, sous les vitrages latéraux classiques" précise t-on chez Rennes Métropole.

Depuis 2015, la collectivité a commencé à renouveler le parc de véhicules de transports en commun sans recourir à l'achat de bus diesel. À l'horizon 2030, Rennes Métropole s'est fixé comme objectif d'avoir converti la totalité de sa flotte de bus aux énergies propres, en électrique à l'intérieur de la rocade routière qui encercle la ville et en GNV (gaz naturel pour véhicules) pour les lignes métropolitaines.

Le contrat signé par la métropole bretonne avec le constructeur allemand est aussi un revers pour Bolloré. Jusqu'en 2020, l'exploitant des bus (Keolis Rennes) a expérimenté les Bluebus, les véhicules électriques conçus par l'industriel breton. Ce partenariat a débouché sur la mise en service de 7 véhicules standard en exploitation commerciale depuis mai 2018 ainsi qu'un bus articulé à la rentrée 2020.

Frédéric Bergé
https://twitter.com/BergeFrederic Frédéric Bergé Journaliste BFM Éco