BFM Eco

Quel bilan pour le télétravail après huit semaines de confinement?

Près de quatre salariés sur dix ont télétravaillé pendant le confinement

Près de quatre salariés sur dix ont télétravaillé pendant le confinement - JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

Près de quatre salariés du secteur privé sur dix a télétravaillé pendant le confinement. Un record. Et l'expérience semble avoir séduit une grande majorité d'entre eux qui souhaite maintenir cette pratique après la crise.

Une véritable révolution dans le monde du travail. Le confinement mis en place à la mi-mars a démocratisé le télétravail en encourageant notamment les employeurs jusqu'ici réticents à sauter le pas. Au total, 39% des employés des entreprises de plus de 10 salariés télétravaillaient en avril, dont 62 % sur la totalité du temps d'activité, selon une enquête CSA pour Malakoff Humanis* citée par Le Parisien. Avant la crise, ce taux n'était que de 7%. 

Il ne s'agit là que d'un sondage. Et il reste difficile de comptabiliser précisément le nombre de salariés ayant télétravaillé pendant cette période. Mais celui-ci devrait se situer entre 5 et 8 millions de personnes dans le privé, selon les différentes études parues sur le sujet. Tout simplement du jamais vu en France.

Le gouvernement appelle les entreprises à maintenir le télétravail malgré le déconfinement. 73% de ceux qui travaillent à domicile souhaitent d'ailleurs continuer après la crise, de manière régulière ou ponctuelle. 38% des personnes interrogées estiment également que le télétravail a un impact positif sur leur autonomie, leur responsabilisation, la gestion de leur temps et leur concentration. En revanche, trois sur dix disent avoir vu leur santé psychologique se dégrader. 

Autres bémols, plus de la moitié des télétravailleurs (54%) disent ne pas avoir bénéficié d'un accompagnement suffisant, 43% déclarent ne pas disposer d'un espace de travail adapté et 48% être confrontés à des difficultés techniques. 

Qui sont les télétravailleurs?

56% des télétravailleurs sont des hommes et la grande majorité (92%) exercent depuis leur résidence principale, à savoir une maison pour 54% d'entre eux et un appartement pour les 46% restants. Moins de la moitié (46%) vivent en couple avec enfant(s). 

Bien sûr, certains secteurs sont plus compatibles avec le télétravail que d'autres. Celui des services y a sans surprise davantage recouru. "Dans les services, 39 % des chefs d'entreprise interrogés déclarent avoir eu recours au télétravail, contre 16 % dans l'industrie (...)", explique la Banque de France dans son point de conjoncture publié ce mardi. Elle ajoute que trois secteurs des services utilisent le télétravail à plus de 70 %: l'édition, l'informatique et les activités juridiques et comptables

A titre de comparaison, le télétravail est beaucoup moins répandu dans l'hébergement-restauration (6 % des salariés), la construction (12%), l’industrie agro-alimentaire (12 %) et les transports (13%), selon les données de la Dares, service statistique du ministère du Travail. 

S'ils exercent majoritairement dans le secteur des services, les télétravailleurs sont pour les deux tiers (65%) employés par des entreprises de plus de 250 salariés. En témoigne le quartier d'affaires de la Défense pour lequel on peut supposer que les 98,5% des 180.000 salariés qui ne rejoignaient pas leur bureau pendant le confinement étaient pour la très grande majorité en télétravail, plus qu'en chômage partiel. 

*Ce sondage a été effectué du 15 au 20 avril sur internet, auprès d'un échantillon représentatif de 1.010 salariés d'entreprises du secteur privé d'au moins 10 salariés

Paul Louis