BFM Business

Plan de relance: sept milliards d'euros seront dédiés au numérique

Cédric O, le Secrétaire d'Etat chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques.

Cédric O, le Secrétaire d'Etat chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques. - Ludovic Marin / AFP

Parmi les principaux objectifs du plan de relance pour le numérique figure le fait que tous les foyers et les entreprises soient raccordés à la fibre en 2025.

Un total de 100 milliards d'euros, dont 7,1 milliards pour le numérique. Le plan de relance, dévoilé ce jeudi par le gouvernement, accorde la part belle au soutien des start-up, à la réduction de la fracture numérique et à l'accélération de la transition numérique des entreprises et de l'Etat.

Cette enveloppe de 7,1 milliards d'euros vient s'ajouter aux 5,2 milliards d'euros annoncés, en mars et juin dernier, en faveur des start-up. Dans le lot, 3,7 milliards d'euros, sur deux ans, seront alloués aux start-up et technologies de rupture. L'objectif: accélérer leur croissance, renflouer un écosystème favorable à l'émergence de licornes, ces start-up non cotées en Bourse et valorisées plus d'un milliard de dollars, mais aussi attirer les investisseurs étrangers.

Parmi les technologies de rupture mises en avant, qui bénéficieront de 2,4 milliards d'euros, le quantique, la cybersécurité, l'intelligence artificielle, le cloud ou encore la e-santé, qui a connu une croissance sans précédent durant le confinement. Ces investissements, conséquents, restent minimes par rapport à ceux réalisés aux Etats-Unis. Le pays a annoncé la semaine passé investir un milliard de dollars, soit 840 millions d'euros, pour le seul secteur du quantique.

L'identité numérique et la fibre

Autre volet concerné par les 7,1 milliards d'euros: la transformation numérique, qui se voit attribuer 2,3 milliards d'euros. La transition numérique de l'Etat représente une part importante de ce budget. Ce sont 1,5 milliard d'euros qui lui seront alloués. Parmi ses projets les plus en vue, le déploiement d'une identité numérique sécurisée pour tous, à même de permettre des démarches administratives à distance, en toute confidentialité, et la numérisation des services publics (écoles, justice et culture).

Dernier volet et non des moindres: l'"accessibilité au numérique", qui intègre la généralisation de la fibre dès 2025. Au total, 800 millions d'euros seront alloués à cet axe, dont 240 millions spécifiquement pour la fibre. Pour rappel, Cédric O, le Secrétaire d'Etat chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques, entend élever la fibre au rang de "service universel".

https://twitter.com/Elsa_Trujillo_?s=09 Elsa Trujillo Journaliste BFM Tech