BFM Business

Lidl se met au golf pour casser l'image du "sport de riches"

Lidl va vendre des articles de gold dans 250 magasins.

Lidl va vendre des articles de gold dans 250 magasins. - Pexels

Le discounter veut démocratiser la pratique de ce sport coûteux en proposant une gamme d'articles de golf à bas prix. Un sport qui peine à vraiment se démocratiser dans l'Hexagone.

Lidl poursuit son entreprise de démocratisation. Après avoir tenté de rendre accessible les mets coûteux comme le caviar ou les grands crus et un an après la vente de pianos dans ses magasins, le discounter allemand s'attaque cette fois au sport des riches par excellence: le golf.

Ce jeudi 22 juillet, le distributeur va vendre une gamme de produits d'équipement pour pratiquer ce sport à prix attractif. Un sac de golf à 119 euros (contre 200 euros en moyenne pour les moins chers), un chariot à 90 euros, un lot de trois balles à 13 euros, des polos à 13 euros ou encore des chaussures à 22 euros. Seuls les clubs de golf ne seront pas proposés par l'enseigne lors de cette vente éphémère.

Les produits ne seront d'ailleurs pas vendus dans l'ensemble des 1600 magasins du groupe, mais on pourra tout de même les trouver dans 260 points de ventes principalement en région parisienne, dans le Rhône ou encore en Haute-Savoie. Des régions à niveau de vie élevé et où les parcours de golf sont nombreux.

Une gamme de produits qui a rencontré un grand succès en Belgique lorsqu'ils ont été proposés le 7 juillet dernier.

“Ces dernières années, le golf a gagné en popularité, et le coronavirus n’a fait qu’amplifier le phénomène, explique Julien Wathieu, porte-parole de Lidl Belgique au site Flair. Nous avons déjà vendu des clubs de golf de notre marque Crivit, il y a quelques années, et ceux-ci sont partis en un rien de temps. Cela prouve qu’il y a une véritable demande d’articles de golf à prix abordable.”
Lidl se met au golf.
Lidl se met au golf. © Lidl

La gamme d'équipement de golf a été conçu par Lidl en Allemagne et le développement a été supervisé par une golfeuse professionnelle, assure le distributeur.

Considéré comme un sport de riche, le golf peine à vraiment se démocratiser en France. Selon l'Insee, plus de 20% des golfeurs gagnent plus de 60.000 euros par an et y consacrent un budget matériel de 600 euros par an, alors que 5% des Français gagnent plus que 60.000 euros par an.

Plus que le prix du matériel, c'est l'abonnement annuel à un parcours (1000 euros minimum) et les cours particuliers indispensables pour les débutants (entre 30 et 50 euros de l'heure) qui constituent des freins à son développement. Même si des réseaux de golfs comme Bluegreen ou Ugolf proposent désormais des cours plus abordables aux débutants et la plupart des golfs sont aussi accessibles sans payer d'abonnement annuel. La France comptait en 2020 un peu moins de 403.000 licenciés contre 418.000 il y a 10 ans. Une année un peu particulière qui a marqué un recul dans la pratique après quelques années de légère hausse.

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco