BFM Business

Les ventes d'alcool chutent en magasin depuis le déconfinement

La réouverture des terrasses a occasionné de fortes baisses de ventes d'alcools dans les grandes surfaces, principalement dans les grandes agglomérations.

L'effet terrasse se ressent en grande distribution. Alors que les ventes d'alcool avaient bondi depuis le début de l'année en magasin, la tendance s'est brusquement inversée en mai.

Selon les données de NielsenIQ reprises par Rayon Boissons, dès la semaine du 19 mai (jour de la réouverture des terrasses), les ventes de bières ont chuté de 6%, celles de spiritueux de 5% et celles de vins tranquilles (non effervescents) de 11%.

Une dégringolade qui s'est accentuée la semaine suivante. Entre le 24 et le 30 mai, les ventes de bières étaient en recul de 19%, les spiritueux chutaient de 12% et les vins de 20% par rapport à la même semaine de 2020.

Un ralentissement particulièrement fort dans les commerces de centre ville et les grandes agglomérations où la densité de bars et bistrots est plus importante. Dans les commerces de centre-ville de la capitale, les ventes de vins ont ainsi chuté de 20% et celles de bières de 15% la semaine du 17 mai. A Lyon, le recul est de 16% pour les vins et de 10% pour les bières.

Ces comparaisons sont cependant à relativiser puisque l'année dernière à la même période les bars et restaurants étaient encore fermés. Les Français achetaient donc encore leurs boissons en grandes surfaces.

Par rapport à 2019, les ventes d'alcool restent élevées. Sur la semaine du 17 mai, les Français ont acheté 12% de bières et 8% de spiritieux de plus que sur cette même période il y a deux ans.

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco