BFM Business

Les pièces de 1 et 2 centimes d'euro disparaîtront-elles bientôt? Bruxelles lance le débat

Les pièces de 1 et 2 centimes d'euros pourraient bientôt disparaître.

Les pièces de 1 et 2 centimes d'euros pourraient bientôt disparaître. - Mychele Daniau - AFP

La Commission européenne lance une évaluation et une analyse d'impact sur l’utilisation des pièces de 1 et 2 centimes d'euros. Selon ses résultats, elle décidera fin 2021 de règles d'arrondi pour les paiements en espèces et d'une éventuelle fin des petites pièces.

La fin des petites pièces de 1 et 2 centimes d'euro est officiellement à l'étude. La Commission européenne a lancé ce lundi 28 septembre une évaluation et une analyse d'impact sur l’utilisation des pièces de 1 et 2 centimes. Ce processus comprend notamment une consultation ouverte qui sera accessible aux citoyens européens.

Les autorités européennes rappelle que les règles de l'UE sur les pièces en euros stipulent que les institutions de l'UE ont à examiner périodiquement l'utilisation des différentes pièces en euros en termes de coûts et d'acceptabilité par le public, en particulier de ces petites pièces.

Bruxelles devra décider fin 2021 de l'avenir de ces pièces

"Cette évaluation explorera l'opportunité d'introduire une règle pour arrondir les paiements en espèces aux 5 centimes près. Cela pourrait entraîner la suppression progressive des pièces de 1 et 2 centimes" précise le document en ligne.

Sur la base de ces évaluation, la Commission européenne entend décider à la fin de 2021 si l’abandon éventuel des pièces de 1 et 2 centimes est justifié.

Ces petites pièces coûtent relativement cher à frapper

L'usage quotidien de ces petites pièces dans la zone euro pose problème par rapport à leur coût de fabrication (1,2 centime pour une pièce de 1 centime). En 2013, la Commission européenne avait même estimé que, depuis 2002, la frappe des pièces de 1 et 2 centimes avait coûté 1,4 milliard d’euros à la zone euro, soit en moyenne 12,7 millions par an. 

Mais, la définition de règles d'arrondi jouera aussi un rôle clé dans l'acceptation par les citoyens d'un retrait définitif de la circulation de ces pièces, en raison de la perception d'un effet inflationniste que ces règles pourraient avoir.

Frédéric Bergé
https://twitter.com/BergeFrederic Frédéric Bergé Journaliste BFM Éco