BFM Business

Les aéroports de Roissy et Nice seront les premiers à proposer des tests antigéniques

Un panneau indique la direction d'un centre de test Covid-19 à l'aéroport de Tegel, le 14 octobre 2020 à Berlin

Un panneau indique la direction d'un centre de test Covid-19 à l'aéroport de Tegel, le 14 octobre 2020 à Berlin - John MACDOUGALL © 2019 AFP

Le ministre délégué en charge des Transports Jean-Baptiste Djebbari a annoncé qu'ils seront disponibles dès la fin du mois dans ces deux aéroports. Ils permettent aux voyageurs de savoir en 15 minutes s'ils sont positifs au Covid-19.

Très attendus, notamment par les professionnels du voyage, les tests antigéniques vont être déployés en premier dans deux aéroports français.

Dans un tweet, Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué en charge des Transports, a annoncé qu'ils seront disponibles dès la fin du mois dans les aéroports de Roissy et de Nice.

Le ministre a précisé que ce sont les voyageurs qui se dirigent vers les États-Unis, l’Italie et les Outre-mer qui seront les premiers à en profiter.

La semaine dernière, il avait annoncé le feu vert du gouvernement à leur déploiement, sans préciser quels seraient les aéroports les premiers concernés.

Le prélèvement pour un test antigénique est effectué dans les narines à l'aide d'un écouvillon, comme pour les tests dits RT-PCR. Mais les tests antigéniques ne nécessitent pas d'analyse en laboratoire, et le résultat peut être connu en 10 à 30 minutes.

Même s'ils sont moins fiables, leur usage correspond parfaitement aux voyageurs qui ont besoin de savoir s'ils sont malades avant de prendre leur vol. D'où la précision du ministre que ces tests apporteront "plus de confiance chez les passagers". C'est aussi le signe d'un allégement des contraintes vu la rapidité des résultats, les Français devraient donc de nouveau voyager, entraînant "plus de trafic aérien".

Jean-Baptiste Djebbari a ajouté que l'ambition du gouvernement était "d'harmoniser cette règle à l’échelle européenne". Par exemple, Berlin, Milan, Rome et Francfort ont déjà mis en place ces tests.

Coralie Cathelinais Journaliste BFM Éco