BFM Business

Le trafic des aéroports parisiens a chuté de 69% en 2020

La ligne CDG Express doit relier Roissy à Paris en 20 minutes

La ligne CDG Express doit relier Roissy à Paris en 20 minutes - Kenzo Tribouillard - AFP

Ce sont les vols à destination et en provenance de l'Amérique du nord qui ont été le plus affectés par les effets du covid avec une chute de 80%.

Année noir, année sans précédent pour le trafic des aéroports parisiens frappés par la crise du covid qui cloue au sol depuis mars la plupart des compagnies aériennes.

Dans un communiqué ce lundi soir, Aéroports de Paris (ADP) précise que le trafic voyageurs dans ses deux aéroports parisiens s'établit à 33,1 millions de passagers en 2020, soit une baisse de 69,4% par rapport à l'année précédente. 22,3 millions ont transité par Paris-Charles de Gaulle (-70,8%) et 10,8 millions par Paris-Orly (-66,1%). Le trafic a baissé de 62,2% au 1er semestre et de 76,1% au second semestre.

Le trafic hors Europe en baisse de plus de 70%

C'est évidemment le trafic international (hors Europe) qui est le plus touché (-70,6%) avec une baisse de 80% vers et depuis l'Amérique du Nord, 79,9% pour l'Asie-Pacifique, -71% pour le Moyen-Orient, -70% pour l'Amérique Latine, -66% pour l'Afrique.

Le trafic Europe (hors France) est en recul de 72,1% et le trafic France est en décroissance de 58,3%.

Rien qu'au mois de décembre, le trafic dans les aéroports parisiens est en baisse de 75,7% sur un an avec 2 millions de passagers accueillis.

"Le retour à la normale sera peut être pour 2024-2025", avance sur BFM Business Augustin de Romanet, PDG d'ADP. Selon lui, les plus pessimistes verraient même encore plus loin.

Comme les compagnies aériennes, ADP réclame la généralisation des tests à l'embarquement afin de permettre au trafic de repartir et à la confiance de revenir.

Seulement 1,8 milliard de passagers en 2020 dans le monde

La pandémie a fait chuter de 60% le nombre de passagers des compagnies aériennes dans le monde en 2020 et les perspectives à court terme restent sombres, avait prévenu la semaine dernière l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI). Le nombre de passagers, qui a atteint 1,8 milliard en 2020, est retombé au niveau de 2003, loin des 4,5 milliards de 2019, a précisé l'agence spécialisée des Nations unies.

Olivier Chicheportiche