BFM Eco

La région Normandie va suspendre ses paiements à SNCF réseau

Une demande d'indemnisation sera introduite auprès de SNCF Réseau afin d'obtenir une compensation pour les désagréments subis par les voyageurs

Une demande d'indemnisation sera introduite auprès de SNCF Réseau afin d'obtenir une compensation pour les désagréments subis par les voyageurs - Mychèle Daniau

En réaction aux dysfonctionnements du service, la région Normandie, réclame aussi à SNCF Réseau des "compensations pour les désagréments subis par les voyageurs".

Les Normands n'en peuvent plus de subir les dysfonctionnements du réseau SNCF. Le président de la région Normandie Hervé Morin a annoncé mardi que sa collectivité suspendait ses paiements à SNCF réseau et engageait une procédure, fustigeant des dysfonctionnements du service ferroviaire.

L'ancien ministre de la Défense, cité dans un communiqué, a annoncé "engager devant les juridictions administratives une procédure contre SNCF Réseau" et a décidé que la région suspendait "ses paiements à la SNCF à partir d'aujourd'hui jusqu'à ce qu'un plan d'actions crédible soit mis en place".

"Il n'est pas acceptable que les Normands payent le prix de ces dysfonctionnements incompréhensibles", a déclaré Hervé Morin (Les Centristes), évoquant des retards, des suppressions de rames, des trains mal composés ou encore des retards de remise en service des voies.

Le Président de Région a demandé mardi matin au PDG de la SNCF Jean-Pierre Farandou la tenue "d'une réunion d'urgence pour évoquer les dysfonctionnements subis par les voyageurs entre la Normandie et Paris et établir un plan d'actions".

Compensation pour les désagréments

Une demande d'indemnisation sera introduite auprès de SNCF Réseau afin d'obtenir une compensation pour les désagréments subis par les voyageurs, ajoute également le communiqué.

Depuis le début du mois de juin, les rames se font rares et les retards fréquents sur les lignes normandes. Ces dysfonctionnements seraient dûs à la crise sanitaire. Les nouveaux trains Bombardier Omnéo n'ont pu être livrés. Sur 40 rames commandées seulement quatre ont été livrées.

La SNCF a donc remis sur rail les vieux TER dont de nombreuses rames sont en réparation pour être remises en état. Conséquence, moins de trains et moins de rames sur les lignes comme l'a reconnu la SNCF.

"Un délai lié notamment à l’épidémie COVID-19 nous oblige à maintenir en circulation du matériel vieillissant qui de ce fait est davantage sujet à des pannes. Cette forte tension sur notre parc de matériel occasionne des compositions réduites et des suppressions de trains", a expliqué à France 3 Région, Aurélie Lemarié-Guiguet, Communication SNCF Normandie.

Selon son site internet, SNCF réseau "développe l'offre ferroviaire sur les 30.000 km de ligne dont il assure l'entretien, la modernisation et la sécurité". SNCF réseau compte 54.000 employés pour un chiffre d'affaires en 2019 de 6,5 milliards d'euros, d'après la même source.

Pascal Samama avec AFP