BFM Eco

La Grèce rouvre six ports aux bateaux de croisière

La Grèce, dont le revenu dépend pour un quart du tourisme, cherche à capitaliser sur son taux d'infection relativement bas pour attirer les visiteurs

La Grèce, dont le revenu dépend pour un quart du tourisme, cherche à capitaliser sur son taux d'infection relativement bas pour attirer les visiteurs - STR

En Grèce, les ports du Pirée, de Rhodes, d'Héraklion, de Volos, de Corfou et de Katakolon acceptent à nouveau les voyageurs des bateaux de croisière.

La Grèce rouvrira samedi six de ses ports, dont celui du Pirée à Athènes, aux bateaux de croisière, a annoncé mardi le ministre du Tourisme, un mois et demi après le lancement d'une saison touristique raccourcie par la pandémie de coronavirus.

Dans une lettre à l'Association internationale des croisiéristes, et à trois opérateurs majeurs du secteur, le ministre Harry Theoharis a annoncé que les ports du Pirée, de Rhodes, d'Héraklion, de Volos, de Corfou et de Katakolon accepteraient à nouveau les voyageurs, selon l'agence grecque ANA.

Après avoir appareillé de l'un de ces ports, les navires de croisière pourront ensuite voyager ailleurs en Grèce, selon les conditions sanitaires sur place, a-t-il ajouté.

340 infections sur 1,3 million de voyageurs

La Grèce, dont le revenu dépend pour un quart du tourisme, cherche à capitaliser sur son taux d'infection relativement bas pour attirer les visiteurs.

Le pays enregistre à ce jour 202 décès dus au Covid-19 et plus de 4.200 cas, un taux meilleur que la plupart de ses partenaires européens.

Après le lancement de sa saison touristique le 15 juin, la Grèce a progressivement rouvert ses frontières terrestres puis ses aéroports aux vols internationaux, le 1er juillet.

Depuis cette date, il y a eu plus de 340 infections confirmées parmi les 1,3 million de voyageurs arrivant en Grèce, selon le ministre de la Protection civile.

Mais seul un cinquième des hôtels ont rouvert, selon la Chambre grecque de l'Hôtellerie, et les croisiéristes ne prévoient pas de réservations avant septembre.

P.S. avec AFP