BFM Business

L'Insee mesure les effets de la fin de la retraite à 60 ans

Les taux d'emploi à 60 et 61 ans ont rapidement augmenté

Les taux d'emploi à 60 et 61 ans ont rapidement augmenté - Stux - Pixabay - CC

Dans une étude publiée ce jeudi, l'Insee s'est intéressé aux effets immédiats de la réforme de 2010 portant progressivement l'âge légal de la retraite de 60 à 62 ans. Il en ressort que le taux d'emploi des sexagénaires a nettement progressé.

C'est l'un des grands axes économiques du programme de François Fillon: reporter progressivement l'âge légal de départ à la retraite à 65 ans (contre 62 ans à l'heure actuelle) d'ici à 2022.

Quels effets immédiats une telle réforme pourrait avoir sur les personnes directement concernées? Une étude publiée ce jeudi 5 janvier permet d'en avoir une petite idée.

Ce document analyse les effets à court terme de la réforme de 2010, qui avait, elle, progressivement reporté l'âge légal de départ à la retraite de 60 à 62 ans. Les premières générations concernées étant les personnes nées après le 1er juillet 1951, avec un âge légal à 60 ans et quatre mois. Cet âge a ensuite été décalé de cinq mois pour chaque nouvelle génération (60 ans et neuf mois pour l'année 1952, 61 ans et deux mois pour 1953, etc…).

Un taux d'activité en hausse

Le résultat de cette réforme est que le taux d'activité des seniors a, logiquement, augmenté. Ainsi à 60 ans, la proportion de personnes travaillant était de 40,7% pour les personnes nées en 1950, dernière année non concernée par la réforme. Ce chiffre bondit ensuite pour atteindre 47,2% pour les personnes nées en 1951, 52,6% pour la génération 1952 et 51,1% pour celle de 1953.

À 61 ans, ce taux était de 17,3% pour les personnes nées en 1950, 21,7% pour celle de 1951, 25,7% pour la génération 1952 et surtout 44% pour celle de 1953, la seule tenue de travailler au delà de 61 ans pour atteindre l'âge légal. On voit donc que la réforme a eu des effets quasi immédiats sur les populations visées.

J.M.