BFM Business

Google aide-t-il à faire gagner Donald Trump?

-

- - AFP

Les résultats de requêtes sur Google influenceraient jusqu’à 20% de l’électorat américain plus enclins à voter pour les candidats les plus mis en valeur par le moteur de recherche. Un chercheur américain s’interroge sur le rôle que pourrait jouer le géant américain lors des prochaines présidentielles.

Que Donald Trump soit aussi haut dans les sondages tient-il au fait que son nom soit très recherché sur Google? Ou est-ce parce qu’il apparaît en haut des pages de recherche dès que l’on saisit les mots "US elections", les résultats permettant de générer mécaniquement davantage de soutien ?

Ces questions, Robert Epstein, chercheur en psychologie se les pose dans une étude publiée par l’Institut Américain de Recherche Comportementale et de Technologie (AIBRT, American Institute for Behavioural Research and Technology). Selon lui, l’algorithme du moteur de recherche de Google pourrait influencer les votes d’électeurs indécis. Comment? En mettant en avant un candidat plutôt qu’un autre dans les résultats affichés.

Google pourrait influencer jusqu'à 80% des électeurs !

Dans ses travaux, qui portent sur l’effet de manipulation par moteur de recherche (SEME, Search Engine Manipulation Effect), Robert Epstein explique que Google peut fait changer le choix de 20% d’électeurs indécis, voire influencer 80% des votants dans certains groupes démographiques.

Pour étayer son analyse, le chercheur américain a réuni des personnes par groupes. Il leur a exposé les résultats d’une fausse page Google affichant une trentaine de résultats. Il a juste changé l’ordre des réponses selon les groupes d’individus. Les résultats ont montré que chaque groupe a préféré le candidat mis en avant par la page présentée, et valorisé dans les articles remontés. Et cela sur plusieurs critères parmi lesquels figurent la confiance, l’intérêt pour le candidat et la préférence de vote.

Robert Epstein cite même une autre étude réalisée en 2014 auprès de 2.000 électeurs en Inde, mais sur un vrai scrutin. Sans surprise le candidat le plus favorisé par les pages de résultats Google a fait pencher la balance en sa faveur auprès de 20% des électeurs.

Google a la capacité technique de modifier les résultats des recherche

Pour Olivier Andrieu, fondateur du site Abondance.com et spécialiste en référencement et moteurs de recherche: "Google a évidemment la capacité technique de manipuler ses résultats. C’est d’ailleurs ce que l’Union Européenne lui reproche lorsqu’elle parle d’abus de position dominante où il est reproché à Google de remonter des résultats qui lui sont favorables commercialement plutôt que d’autres".

Mais il apparaît peu probable que Google s’amuse à changer son algorithme pour des enjeux politiques tels que les élections américaines. "Par contre, reprend Olivier Andrieu, le fait de savoir que les résultats affichés par les pages de Google peuvent influencer les votes va entraîner les équipes des candidats à travailler davantage sur l’optimisation des contenus qu’ils publient sur internet".

En effet, plus les contenus seront importants, correctement référencés et usant des bons liens, plus ils ont de chances d’être mieux interprétés par l’algorithme de Google qui les fera remonter toujours plus haut dans ses résultats. Au final, la balle est donc plutôt dans le camp des équipes de candidats qui doivent améliorer en enrichir leurs contenus pour être le plus pertinents possibles sur Google et jouer donc ce rôle influent auprès de certains internautes.

Frédéric Simottel