BFM Business
Le Tour de France de la Reprise
en direct

EN DIRECT - Face à la flambée des coûts, Bonduelle "va continuer" à augmenter ses prix

EN DIRECT -  Face à la flambée des coûts, Bonduelle "va continuer" à augmenter ses prix

Guillaume Debrosse, directeur général du groupe Bonduelle

BFM Business poursuit son "TOUR DE FRANCE" à Lille avec une 9ème étape à la rencontre des acteurs économiques du territoire.

La société Lemaître Demeestre est le dernier spécialiste du lin en France

Créée en 1835, Lemaître Demeestre est la cinquième entreprise la plus ancienne de France et souhaite relancer la filière française du lin. "On fait partie d’une coopérative agricole qui s’appelle NatUp et qui a souhaité recréer une chaîne de valeur 100% française autour du lin", depuis le champ jusqu’au produit fini, explique son dirigeant Olivier Ducatillon.

"Le groupe a investi pour recréer une filature de lin, il n’y en avait plus eu depuis 20 ans en France, ajoute celui qui est également président de l'Union des industries textiles. Aujourd’hui, on est capable de proposer des tissus 100% tracés et 100% français."

L'entreprise Bils Deroo se prépare au redémarrage de l'activité après la guerre en Ukraine

Après une année 2020 qui s'était bien terminé grâce au confinement, l'entreprise nordiste a réalisé un bon exercice 2021 mais évolue désormais dans un contexte inquiétant dû au manque de visbilité. Invité sur le plateau de 60 minutes Business, le président du prestataire spécialisé dans la logistique et le transport Jimmy Bils indique que la difficulté réside dans l'ajustement des ressources à la demande :

"Notre priorité est d’accompagner les clients parce que l’activité restait dynamique avant la guerre en Ukraine. Aujourd’hui, elle l’est un peu moins mais on sent que sitôt la guerre terminée, les choses repartiraient très fort. Nous préparons en permanence des plans d’action afin d’être en capacité de répondre en stockage, logistique et transport le moment venu."

2022, "une année compliquée" pour Promod

Fondé dans les Hauts-de-France, le groupe Promod a vécu "une année 2022 "compliquée", selon son président Julien Pollet, évoquant "deux effets cumulés".

Il y a notamment "la guerre en Ukraine" qui a généré de l"'angoisse" chez les consommateurs, ce qui fait que "le marché se contraint et la demande n'est pas au rendez-vous", indique le patron de Promod.

Ajoutée à cela, "la hausse des prix des matières premières et l'inflation sur tous les prix". "Ces deux effets cumulés vont faire que cette année va être compliquée", a ajouté Julien Pollet.

Face à la flambée des coûts, Bonduelle "va continuer" à augmenter ses prix

Invité sur BFM Business ce jeudi, le directeur général du groupe Bonduelle, Guillaume Debrosse, a justifié les hausses de prix décidées ces derniers mois par "l'inflation qui touche à la fois l'énergie, les prix agricoles, les emballages et les salaires". "Une situation qu'on n'avait pas connue depuis 25 ans", a-t-il dit.

Selon lui, "le niveau d'inflation est tel qu'on ne peut pas être les seuls à le supporter sur nos épaules. Tous les acteurs de la chaîne doivent prendre leur part". "On doit augmenter nos prix et on va continuer parce qu'on est sur une telle inflation qu'il nous faut la répercuter sur les clients", a-t-il martelé.

Reste à s'accorder avec les distributeurs, plutôt frileux à l'idée d'accepter de fortes hausses de prix lors des négociations commerciales. "Mais on a trouvé des accords à chaque fois. Je crois en l'intelligence de nos parties (...). On doit aller de l'avant", a déclaré Guillaume Debrosse.

Naturopera est le leader français de la couche bio

Dans les Hauts-de-France, Naturopera produit 200.000 couches bio par jour:

ArcelorMittal va décarboner son site de Dunkerque

Malgré la crise énergétique, ArcelorMittal ne change pas ses plans pour son site de Dunkerque. "Le projet, c'est toujours le même: remplacer le charbon qu'on utilise par du gaz naturel puis de l'hydrogène à horizon 2026-2027", a détaillé sur BFM Business Matthieu Jehl, directeur général France d'Arcelor Mittal.

"Mais on a toujours dit que pour cela fonctionne, il faut un accès à de l'énergie abondante, décarbonée et compétitive", a-t-il prévenu. Le premier sidérurgiste mondial prévoit d'investir 1,4 milliard d'euros pour cette transformation.

Ameublement: "Il y a eu une correction du marché après le Covid", selon le patron de La Redoute

Après avoir explosé durant la pandémie de Covid-19, le marché de l'ameublement a ralenti ces derniers mois: "Il y a beaucoup d'incertitudes. Il y a eu une correction du marché après le Covid", a confirmé le directeur général de La Redoute Philippe Berlan.

Si le chiffre d'affaires du groupe qui développe son activité dans ce secteur devrait se "stabiliser cette année, voire légèrement régresser, (...) on est encore largement au-dessus du niveau de 2019, à plus de 20%", a déclaré Philippe Berlan.

Exotec, la première licorne industrielle française

Installée à Croix, près de Lille, Exotec est devenue en début d'année la 25e licorne française et la première industrielle. La start-up spécialisé dans la fabriation de robots pour les acteurs du e-commerce connaît aujourd'hui une croissance fulgurante:

"On a lancé l'entreprise fin 2015, mais les premiers robots c'est en 2017. Donc en cinq ans, on a fait 4000 robots avec une croissance exponentielle chaque année, ce qui veut dire que sur les 4000, il doit y en avoir près de 2000 qui ont été fabriqués cette année", a expliqué Renaud Heitz, cofondateur d'Exotec.

Les Hauts-de-France veulent devenir "un hub logistique" de premier plan en Europe

"Notre projet dans les Hauts-de-France, c'est de faire de cette région un hub logistique de l'Europe du nord-ouest", a affirmé ce jeudi Philippe Hourdin, président de la CCI Hauts-de-France. "Pour cela, on a un outil fantastique: la façade maritime, 230km avec trois ports importants: Dunkerque, Boulogne et Calais", a-t-il dit.

"Il faut profiter de notre emplacement exceptionnel, 80 millions d'habitants à 300km à la ronde", a poursuivi Philippe Hourdin. Le développement des Hauts-de-France passera notamment par l'ambitieux projet "Canal Seine-Nord" qui devrait permettre de "relier la région Ile-de-France à la Belgique".

"Il y aura quatre plateformes, des ports intérieurs qui vont permetttre de développer la logistique autour du canal Seine-Nord", a encore détaillé le président de la CCI Hauts-de-France.

Les célèbres gaufres lilloises Méert nouent un partenariat avec Louis Vuitton

Depuis quelques mois, la boutique lilloise des célèbres gaufres artisanales Méert propose une toute nouvelle gaufre estampillée "Louis Vuitton".

"Bernard Arnault, propriétaire de la maison Louis Vuitton est né à Roubaix. Il a des souvenirs d'enfance de la maison Méert. A ce titre, il a souhaité collaboré à travers une gaufre logotée Méert et Louis Vuitton", explique Thierry Landron, président de Méert.

A Dunkerque, la gigafactory de Verkor va équiper 300.000 véhicules électriques par an

Verkor s'installe à Dunkerque. La start-up grenobloise Verkor spécialisée dans la fabrication de batteries pour véhicules électriques va investir 2 milliards d'euros pour construire une gigafactory.

Cette première usine "va permettre de faire 16 gigawattheures (GWh), ce qui correspond à 300.000 véhicules par an", a détaillé Sylvain Paineau, cofondateur de Verkor.

Selon lui, c'est une véritable "batteries valley" qui va voir le jour aux alentours de Dunkerque avec la création d'"un vrai écosystème" sur place.

Les Hauts-de-France: 1100 start-up et 28.000 salariés dans la tech

Avec trois licornes et 5 entreprises French Tech 120, les Hauts-de-France sont une région à la pointe de la tech et de l'innovation. "On est les premiers de l'équipe de France de la tech", a déclaré ce jeudi Mongi Zidi, président de la French Tech de Lille.

"La French Tech de Lille a boosté la création de start-up de tout type depuis ces dernières années. (...) Aujourd'hui, on a presque 1100 entreprises innovantes et start-up qui gravitent autour de la tech", a-t-il ajouté.

Dans les Hauts-de-France, 28.000 salariés travaillent dans la tech.

Good Morning Business en direct de Lille

Depuis Lille ce jeudi, Christophe Jakubyszyn et Laure Closier détaille le programme de Good Morning Business:

BFM Business vous donne rendez-vous à Lille

BFM Business délocalise son antenne depuis un plateau installé au coeur de la ville en partenariat avec la Région Hauts-de-France, BTP CFA Hauts-de-France, la Chambre de Commerce de l’Industrie des Hauts-de-France, Temporis et la participation de la chaîne d’info locale BFM Grand Lille.

Au programme de cette journée:

GOOD MORNING BUSINESS 6h-9h sur BFM Business & RMC Découverte En direct Christophe Jakubyszyn et Laure Closier recevront:

Sylvain Paineau, Cofondateur de Verkor et Mongi Zidi, Président de la French Tech de Lille
Philippe Hourdin, Président de la CCI Hauts-de-France et Caroline Poissonnier, Présidente de Beaudelet Environnement
Reportage chez Exotec
Philippe Berlan, Directeur Général de La Redoute
Reportage chez Naturopera
Emmanuel Deschamps, Directeur Général de Boulanger
Guillaume Debrosse, Directeur Général du groupe Bonduelle
Koussée Vaneecke, Présidente du Directoire d’EuraTechnologies et Philippe Beauchan, Vice-président de la région Hauts-de-France

60 MINUTES BUSINESS 12h-13h En direct Sandra Gandoin recevra:

Joséphine Piérard, Médecin biologiste et directrice générale de Synlab Hauts-de-France

Jimmy Dacquin, Fondateur du réseau Ô P’tit Môme

Julien Bruitte, PDG de Origami Marketplace

Jimmy Bils, Président de Bils Deroo

Laurent Parra, DG de Formation BTP

BFM BUSINESS AVEC VOUS A 12h35 Lorraine Goumot recevra:

Olivier Ducatillon, Dirigeant de Lemaitre Demeestere, président de l’UIT

Grégory Marchant, Président de UTT (Union textile de Tourcoing

BFM BUSINESS