BFM Business

Volvo décide d’électrifier tous ses véhicules à l’horizon 2019

Le constructeur suédois, propriété du chinois Geely, a annoncé, mercredi 5 juillet, que désormais tous ses modèles seraient disponibles en versions hybrides et électriques.

Pour Volvo, la transition énergétique, c’est du concret. Le constructeur automobile a décidé de ne plus produire de véhicules uniquement équipés d'un moteur à combustion, c’est-à-dire carburant exclusivement à l’essence ou au gazole. Le groupe de Göteborg (Suède) devient ainsi le premier grand constructeur à prévoir d’électrifier avant la fin de la décennie tous ses futurs modèles et à se fixer une feuille de route pour l’abandon progressif du moteur à combustion interne, un siècle et demi après son invention.

L'entreprise, détenue par le chinois Geely depuis 2010, entend lancer cinq modèles intégralement électriques entre 2019 et 2021. Le premier modèle électrique sera fabriqué dès 2019 en Chine, le lieu de production des quatre autres restant à déterminer, indique auprès de l'AFP un porte-parole du constructeur. Trois véhicules seront commercialisés sous la marque Volvo tandis que deux modèles seront badgés Polestar.

Jusqu'à présent spécialisée dans la préparation sportive des modèles de série Volvo -comme peut l'être AMG pour Mercedes ou Brabus pour Smart- la marque Polestar est destinée à se spécialiser dans le développement de véhicules électriques à hautes performances. Un créneau pour l'instant occupé, sans concurrence, par Tesla. L'américain vient d'ailleurs de lancer la production de son troisième modèle, milieu de gamme, appelé "Model 3". 

Les consommateurs "plébiscitent les modèles électrifiés" 

"Cette annonce marque la fin des voitures équipées seulement d'un moteur à combustion", indique Håkan Samuelsson, le patron de Volvo, dans un communiqué. Aux côtés des futurs véhicules 100% électriques, un large choix de modèles hybrides (carburant-électricité) viendra compléter la gamme du constructeur afin de constituer, selon Volvo, "l'une des offres de voitures électriques les plus larges" du marché.

Le constructeur de Göteborg, qui a symboliquement passé en 2016 la barre des 530.000 véhicules vendus, a fait le constat que "les consommateurs plébiscitent de plus en plus les voitures électrifiées" et entend répondre à la demande croissante pour des véhicules propres, ou moins polluants.

Selon son porte-parole, le constructeur suédois continuera de fabriquer au-delà de 2019 les modèles essence et diesel lancés avant cette date, mais ceux-ci seront progressivement remplacés avec l'arrivée de nouveaux modèles 100% électriques ou hybrides. Cette annonce survient une semaine après que Geely a dévoilé un projet de centre d'innovation et de recherche à Göteborg centré sur le développement de véhicules électriques.

A.M. et J.-B. H. avec AFP