BFM Business

Volkswagen veut concurrencer Uber avec ces minibus électriques

Dans un premier temps, les véhicules électriques fournis par Volkswagen à sa filiale Moia circuleront uniquement dans la ville allemande de Hambourg.

Dans un premier temps, les véhicules électriques fournis par Volkswagen à sa filiale Moia circuleront uniquement dans la ville allemande de Hambourg. - Moia

Le constructeur allemand a dévoilé les véhicules qui seront affectés à la flotte de Moia, son service de transport à la demande. Les premiers exemplaires de ces minibus 100% électriques circuleront dans les rues de Hambourg dès 2018.

Volkswagen accélère dans le transport de personnes à la demande. Un an après avoir créé Moia, sa filiale dédiée aux nouvelles formes de mobilités comme le co-voiturage ou le transport à la demande, le géant allemand de l'automobile vient de dévoiler un véhicule entièrement dédié à cette dernière activité.

Le minibus électriques Moïa dispose d'une autonomie de 300 kilomètres.
Le minibus électriques Moïa dispose d'une autonomie de 300 kilomètres. © Volkswagen

Capable d'embarquer six personnes à bord, ainsi que leurs bagages, ce minibus 100% électrique dispose d'une autonomie de 300 kilomètres et peut recharger 80% de ses batteries en moins de trente minutes. Ses utilisateurs, installés sur des sièges individuels, ont la possibilité de recharger leurs appareils électriques via des prises USB. Pendant leur trajet, les passagers peuvent également surfer en haut débit grâce au wifi présent à bord. 

Un espace est réservé pour les bagages.
Un espace est réservé pour les bagages. © Moïa
Les passagers bénéficient de six fauteuils individuels
Les passagers bénéficient de six fauteuils individuels © Moia

Dans les rues de Hambourg dès 2018

En Allemagne, Moia fait déjà circuler des utilitaires Volkswagen sur certaines lignes de transport à la demande. En présentant ce nouveau véhicule, le constructeur allemand a indiqué avoir retenu la deuxième plus grande ville du pays, Hambourg, pour tester en conditions réelles ce minibus électrique. 

Selon Ole Harms, le président de Moia, 200 exemplaires de ce Combi du 21e siècle sillonneront les rues de la ville portuaire à compter du deuxième semestre 2018. Dans la foulée, début 2019, Moia proposera ses services dans d'autres villes allemandes ou d'autres capitales européennes. L'entreprise indique que, d'ici trois ans, 1000 exemplaires de ce minibus écolo et connecté devraient être construits.

En utilisant ce type de véhicules, plutôt que des berlines, Moia entend plus particulièrement concurrencer les plateformes de VTC qui proposent à leurs utilisateurs d'effectuer des trajets groupés, à l'image du service UberPool. Comme dans le cas de l'opérateur américain, les usagers de Moia commandent et paient leurs courses grâce à une application mobile. 

Alléger le trafic urbain

Selon l'agence Reuters, Ole Harms se refuse pour le moment de donner des indications sur les prix et le modèle économique de Moia, se contentant d‘affirmer que le service serait en perte à Hambourg dans un premier temps. 

Le président de Moia a également précisé que ce service de covoiturage électrique permettrait de "retirer un million de voitures des villes américaines et européennes d'ici 2025". Le transport à la demande permettant d'alléger le trafic urbain. 

Antonin Moriscot Journaliste BFMTV