BFM Business

L'empire Volkswagen s'enrichit d'une nouvelle marque

Le groupe Volkswagen lance Moia, nouvelle marque dédiée aux nouveaux enjeux de la mobilité (image d'illustration)

Le groupe Volkswagen lance Moia, nouvelle marque dédiée aux nouveaux enjeux de la mobilité (image d'illustration) - Ronny Hartmann - AFP

Le groupe Volkswagen vient de dévoiler "Moia", le nom de sa nouvelle marque consacrée aux services et à la mobilité.

Alors que l'industrie automobile mondiale est en pleine mutation, le groupe Volkswagen vient de lancer une nouvelle marque, Moia. "Même si à l'avenir, tout le monde ne sera pas propriétaire d'une voiture, nous voulons faire en sorte avec Moia que chacun puisse être client de notre entreprise d'une manière ou d'une autre", explique Matthias Müller, le patron du géant allemand dans un communiqué.

Le géant européen de l'automobile avait annoncé à l'automne vouloir se doter d'une 13e marque dédiée aux services à la mobilité. Le groupe de Wolfsburg (Allemagne) a déjà dans son escarcelle les marques de voitures Volkswagen, Seat, Skoda, Audi, Porsche, Lamborghini, Bentley, Bugatti, les motos Ducati, les utilitaires Volkswagen et les fabricants de bus et camions MAN et Scania.

Une marque indépendante 

Structure indépendante au sein du groupe, Moia sera chargée de développer et commercialiser des services seule ou en lien avec des municipalités. Les douze marques actuelles de l'empire Volkswagen continueront de proposer leurs propres services spécifiques.

Basée à Berlin, ville de référence pour les start-up en Europe, Moia embauchera une équipe initiale d'environ 50 personnes. "Nous voulons démontrer avec Moia que les solutions innovantes pour la mobilité sont aussi possibles en dehors de la Silicon Valley", a souligné dans le communiqué son patron, Ole Harms.

"De premiers prototypes (de véhicules) seront construits dans un laps de temps prévisible (...). Il n'a pas encore été décidé sous quel nom et où seront menés ces projets pilote", a indiqué à l'AFP un porte-parole de Volkswagen.

Concurrencer les VTC 

La nouvelle marque se concentrera dans un premier temps sur les services de voitures avec chauffeur, aidée par un récent investissement de 300 millions de dollars dans l'israélien Gett, concurrent de l'américain Uber, et sur le covoiturage.

Le groupe Volkswagen avait dit en juin espérer générer un chiffre d'affaires "en milliards d'euros" d'ici 2025 avec les services à la mobilité, un domaine sur lesquels les constructeurs automobiles misent de plus en plus pour ne pas perdre pied face aux nouveaux concurrents.

Cet axe de développement fait partie, avec l'offensive dans l'électrique, de la stratégie adoptée par Volkswagen après l'éclatement du scandale des moteurs diesel truqués.

A.M. avec AFP