BFM Business

Vers une disparition des petites stations-service

BFM Business

Le projet de loi de finances de 2015 prévoit de ne plus financer un dispositif d'aides aux stations-service. 6.000 d'entre elles pourraient donc disparaitre, faute d'aides financières pour les mises aux normes.

Trouver de l'essence en France va devenir de plus en plus compliqué. Le projet de loi de finances 2015 prévoit, en effet, de ne plus financier un dispositif d'aides aux stations-service.

Ce dispositif, le Comité professionnel de la distribution de carburants, avec 3 millions d'euros par an, permettait jusqu'alors d'aider au financement de travaux de mise aux normes, de sécurité, … exigées par la Commission européenne.

Et les premières bénéficiaires de ces fonds étaient les petites stations-service en zone rurale, notamment les 6.000 d'entre elles vendant moins de 3.500 mètres cubes par an.

"Conséquences dramatiques"

D'ailleurs, la Fédération nationales de l'artisanat automobile et l'Association des maires ruraux de France se sont inquiétées de cette décision. Ils dénoncent, dans une lettre ouverte adressée au Président de la République et au Premier ministre et lue par le Parisien, "les conséquences dramatiques pour notre pays (…), pour l'aménagement de notre territoire".

Avec des travaux de mise aux normes pouvant avoisiner les 100.000 euros, les petites stations ne pourront plus les financer et seront donc vouées à disparaître. "Ce secteur fait vivre 30.000 emplois directs", rappellent les associations.

Mais surtout, "cela pénaliserait des milliers d'automobilistes, et tout particulièrement les consommateurs ruraux et périurbains". Car, en effet, il n'existe pas encore suffisamment d'alternatives avec les transports en commun.

Baisse du nombre de stations-service

Aujourd'hui, il existe 11.000 stations-service en France, contre 47.500 dans les années 1975. Le réseau français est devenu l'un des moins denses d'Europe. 17 millions d'automobilistes doivent parcourir, en moyenne, 5km pour trouver une station.