BFM Business

Uber interdit en Allemagne

Les taxis allemands ont gagné face aux VTC: Uber est interdit d'exercer outre-Rhin.

Les taxis allemands ont gagné face aux VTC: Uber est interdit d'exercer outre-Rhin. - Uber

Un tribunal allemand a interdit, ce mardi 2 septembre, à l'entreprise de voitures de tourisme avec chauffeur Uber d'exercer en Allemagne.

Un tribunal régional allemand a interdit au service controversé de voitures de transport avec chauffeur (VTC) Uber d'exercer son activité dans le pays, dans une décision en référé prononcée le 25 août et rendue publique mardi 2 septembre.

L'Américain Uber a d'ores et déjà indiqué au Frankfurter Allgemeine Zeitung, un quotidien germanique, qu'il allait faire appel de cette décision du tribunal de Francfort, qui avait été saisi par une entreprise de taxis.

Le tribunal a estimé que les chauffeurs de l'entreprise de VTC ne disposaient pas des autorisations nécessaires.

Le droit allemand n'autorise les chauffeurs privés sans licence à transporter des passagers que pour des courses facturées au prix qu'elle coûte au chauffeur. Or le business model d'Uber consiste justement à prendre une commission sur chaque course. Le tribunal francfortois a donc jugé que cette condition n'était pas remplie et a émis son référé.

"Une demande énorme" en Allemagne

Selon des experts, le jugement s'applique à l'ensemble du territoire allemand, à moins qu'Uber ne fasse appel et que les décisions suivantes ne restreignent la portée dudit jugement.

La société américaine mise beaucoup sur l'Allemagne pour son développement, assurant que ses services y répondent à une "demande énorme". Elle annonçait la semaine dernière qu'elle comptait poursuivre son expansion en s'implantant à Cologne et à Stuttgart d'ici fin 2014.

Fondée en 2009, Uber est une application mobile qui propose de commander un chauffeur privé. Le groupe a, depuis sa naissance, été confronté à des contentieux avec des sociétés de taxi qui ne voient pas d'un bon oeil cette nouvelle concurrence.

En France aussi, la guerre des taxis contre les VTC fait rage, et a donné lieu à la rédaction d'un rapport parlementaire pour déminer le conflit et d'une proposition de loi, rédigés par le député PS Thomas Thévenoud, devenu depuis secrétaire d'Etat au commerce extérieur.

N.G avec agences