BFM Business

Transport aérien: Iberia va baisser de 14% le salaire de ses pilotes

L'accord pourrait rééduire les coût salariaux de 62%.

L'accord pourrait rééduire les coût salariaux de 62%. - -

Après des années de conflit, la compagnie espagnole Iberia a signé, jeudi 13 février, un accord avec le syndicat de pilotes Sepla. Mesure phare: une baisse de 14% des salaires.

Des réductions de salaires d'au moins 14%, avec l'aval des syndicalistes. C'est une des mesures phares de l'accord conclu jeudi 13 février entre la compagnie aérienne espagnole Iberia, unie à British Airways au sein du groupe IAG, et le syndicat de pilotes Sepla. 

Le transporteur aérien, qui a qualifié cet accord d'"historique", espère ainsi devenir plus compétitif. Négocié après des années de conflit, cette entente permet d'"introduire des changements structurels permanents et d'améliorer la viabilité de la compagnie aérienne", a expliqué la direction.

Une réduction des coûts salariaux de 62%

"Nous atteindrons des niveaux de productivité que personne d'autre n'a dans le secteur", a déclaré Justo Peral, chef de la section syndicale de Sepla chez Iberia, y compris "plus de productivité qu'Easyjet et Ryanair", les deux compagnies à bas coûts qui concurrencent Iberia en Europe. Il a évalué la réduction de coûts salariaux à 62% une fois l'accord pleinement appliqué.

Selon le communiqué de la compagnie, l'accord prévoit non seulement que "les salaires seront gelés jusqu'en 2015", mais inclut aussi dès maintenant "une réduction de salaires de 14% pour le collectif de pilotes (quelque 1.400 personnes) et une baisse de 4% additionnelle, liée à l'accord de productivité".

Si ce dernier est également adopté -il comprend notamment moins de pilotes pour certains vols long-courrier ou moins de jours de repos- ces 4% supplémentaires ne seront pas appliqués.

Convaincre le personnel de cabine

A partir de 2015, les salaires pourront à nouveau augmenter, mais toute hausse sera "sujette à la rentabilité de la compagnie".

L'accord doit être validé par l'assemblée générale du syndicat de pilotes Sepla, qui devrait se tenir fin février. Après cela, Iberia devra encore convaincre le personnel de cabine (quatre des cinq syndicats de ce collectif ont déjà signé un premier accord) et celui à terre.

La Bourse de Madrid a bien accueilli cette annonce, faisant monter le titre IAG de 0,86% à 5,276 euros à 12h25 (heure française), dans un marché en baisse de 0,97%.

M. K. avec AFP