BFM Business

Trains, autocars, avions, ferries… comment voyager avec le pass sanitaire?

Le pass sanitaire est entré en vigueur ce lundi pour les transports de longue distance.

Le pass sanitaire est entré en vigueur dans les transports de longue distance lundi 9 août pour tous les Français de plus de 18 ans. A partir du 30 septembre, il le sera également pour les 12-17 ans, peut-on lire sur le site de la SNCF. Train, avion, autobus, ferry, covoiturage, téléphérique… il peut être compliqué de s'y retrouver. Où et quand devrez-vous présenter votre QR code pour monter à bord?

· En train

Sur les rails, l'obligation du pass sanitaire concernera les trains de longue distance, c'est-à-dire les TGV (Inoui et Ouigo), les Intercités (avec et sans réservation, ainsi que les trains de nuit) et les trains internationaux au départ de la France. En revanche, les TER et les trains de la banlieue parisienne (Transilien) ne seront pas soumis au pass sanitaire.

Les pass seront vérifiés par des agents d'escale, contrôleurs, équipes de sûreté ou volontaires de l'information, éventuellement appuyés par les forces de l'ordre. Tous auront des chasubles ou des brassards bleus, a précisé la SNCF à l'AFP. La SNCF va aussi expérimenter des contrôles avant l'embarquement: les voyageurs auront alors un bracelet à usage unique --bleu-- qui leur permettra d'accéder au quai. "Comme dans les festivals."

Les contrôles, qui ne seront pas systématiques, auront lieu à l'embarquement, à bord ou à l'arrivée – selon la SNCF, les grandes gares seront particulièrement surveillées. Sans pass, impossible de monter dans le train.

"S’ils ne peuvent pas voyager parce qu’ils n’ont pas de pass sanitaire, nous rembourserons tous les Français qui n’ont pas de pass. L’entreprise fera tout son possible pour ça se passe bien pour les Français et donc ça sera remboursement intégral et sans frais du billet de train", explique Christophe Fanichet, PDG de SNCF Voyageurs sur France Info.

En cas d'absence du pass sanitaire, le voyageur concerné pourra continuer son voyage s'il est déjà à bord mais écopera d'une amende de 135 euros. D'ici septembre, l'objectif est d'intégrer directement le pass sanitaire au billet.

Par ailleurs, le détenteur d'un billet qui passerait un test se révélant positif pourra être remboursé, a indiqué la SNCF. Dans tous les cas, jusqu'au 29 août prochain, tous les billets restent échangeables et remboursables sans frais jusqu'à trois jours avant le départ.

· En avion

Pour embarquer à bord d'un avion, il était déjà nécessaire de présenter un certificat de vaccination ou un test négatif pour s'envoler vers la Corse, l'Outre-mer ou l'étranger. Dès le 9 août, il sera aussi nécessaire de le présenter pour tous les vols intérieurs. Concrètement, même pour un vol Rennes-Montpellier, il sera impossible de voyager sans pass sanitaire.

Le pass sanitaire devra être présenté au moment de l'embarquement. Du côté d'Air France, une plateforme a été mise en place pour permettre aux clients qui le souhaitent de transmettre et vérifier en avance tous les documents sanitaires nécessaires à l'arrivée afin d'embarquer plus rapidement – cela concerne uniquement, pour le moment, les vols depuis Paris vers la Corse et l'Outre-mer.

En cas de test positif après l'achat de son billet, un voyage avec Air France reste modifiable et remboursable jusqu'au jour de départ du vol, pour tous les voyages prévus jusqu'au 31 décembre 2021. Pour les autres compagnies, et notamment les low-cost comme Easyjet et Ryanair, les conditions de remboursement sont moins souples.

· En autobus

Sur la route, seuls les autocars qui assurent des déplacements inter-régionaux ou internationaux, notamment ceux opérés par Flixbus et Blablacar Bus, seront soumis à l'obligation du pass sanitaire – les lignes urbaines et régionales en seront exemptées. Le pass sanitaire sera "systématiquement" contrôlé au moment de l'embarquement des passagers, a indiqué Blablacar. FlixBus précise à l'AFP avoir recruté des agents pour aider à la vérification des pass lors des périodes de forte affluence.

Si votre test s'avère positif, Blablacar permet d'annuler ou modifier son billet jusqu’à 30 minutes avant le départ, gratuitement sur le site internet mais payant ailleurs. Du côté de Flixbus, l'annulation est permise jusqu'à 15 minutes avant le départ mais des frais s'appliquent si elle a lieu 14 jours avant le départ. L'entreprise assure néanmoins travailler sur le sujet "afin de proposer des alternatives".

· En ferry

Au départ du continent vers la Corse, l'entrée en vigueur du pass sanitaire ne changera rien pour les voyages en ferry: depuis la mi-juillet, il est déjà obligatoire de présenter un certificat de vaccination ou un test négatif pour venir sur l'île. Dès le 9 août, ce sera aussi nécessaire en repartant de Corse vers le continent. Attention: en Corse, les 12-17 ans y sont soumis dès le 9 août, et non le 30 août.

Concernant les ferries et navettes qui relient le continent aux petites îles françaises, à l'ouest (Ouessant, Belle-Île-en-Mer, Yeu…) comme au sud (îles d'Hyères, Lérins…), le pass sanitaire ne sera pas nécessaire, pour les touristes comme pour les résidents.

· En covoiturage

Le covoiturage, étant un échange entre particuliers, n'est pas soumis au pass sanitaire. "Conducteurs et passagers pourront cependant le demander à leurs partenaires de voyage, mais ceux-ci ne seront légalement pas obligés de transmettre ces informations", précise Blablacar, qui prépare une fonctionnalité permettant à ceux qui le souhaitent d'indiquer qu'ils possèdent le pass sanitaire.

· En téléphérique

Pas de pass sanitaire non plus pour le transport par câble. Concrètement, il ne sera pas nécessaire de le présenter pour monter à bord des téléphériques, télécabines, télésièges et funiculaires dans les villes et stations de montagne. Attention néanmoins: le pass sanitaire sera obligatoire pour entrer dans les restaurants ou musées auxquels ces transports donnent accès.

Jérémy Bruno Journaliste BFMTV