BFM Business

TGV : en Lorraine, la Cour des comptes fustige la guerre des gares

La gare Lorraine TGV, construite pour le passage du TGV Est, est à la fois coûteuse et peu pratique.

La gare Lorraine TGV, construite pour le passage du TGV Est, est à la fois coûteuse et peu pratique. - -

Dans son rapport annuel, publié mardi, la Cour des comptes dénonce les infrastructures coûteuses de la ligne TGV Est entre Paris et Strasbourg. En cause ? Une querelle entre élus en Lorraine.

Coûteux TGV Est. Dans son rapport annuel publié mardi, la Cour des comptes a pointé le coût de la ligne à grande vitesse entre Paris et Strasbourg. Notamment la gare "Lorraine TGV", une station construite dans la campagne pour le passage du TGV Est, mis en service en 2007.

Accessible uniquement par autoroute, cette infrastructure est peu pratique pour ses utilisateurs. Et résulte uniquement d'une guerre d'égo entre la Moselle et la Meurthe-et-Moselle. Pour que Metz comme Nancy puissent être désservi par la ligne TGV Est, les élus avaient en effet décidé d'implanter la gare... entre les deux. Le site de Louvigny, en Moselle, avait été choisi pour un coût global de 63 millions d'euros.

Une seconde gare TGV en projet à 20 km

Mais cela n'a pas suffi. Car un autre chantier, à seulement 20 km mais situé cette fois en Meurthe-et-Moselle, est aujourd'hui sur la table : l'aménagement en gare TGV de la gare TER de Vandières, qui relie à la fois Metz et Nancy par train régional.

Un emplacement certes plus pratique pour les usagers, mais également très onéreux : près de 90 millions d'euros.

La Cour des comptes dénonce donc un investissement absurde. Pour le moment cependant, le rapport se contente d'émettre des recommandations.