BFM Business

Tesla: Elon Musk garde la direction mais perd son poste de président du CA

-

- - PETER PARKS / AFP

Un accord à l'amiable a été négocié avec le gendarme de la bourse américaine qui accuse Elon Musk de fraude. L'emblématique fondateur de Tesla garde la direction des opérations du constructeur. En revanche, il va devoir abandonner la présidence du conseil d'administration de l'entreprise...

Tout est parti d'un tweet posté le 7 août dernier. Elon Musk annonçait vouloir retirer Tesla de la bourse. Le titre du constructeur de voitures électriques haut de gamme avait alors bondi à 379,57 dollars dans la foulée, avant de descendre à 352.45 dollars dès le lendemain. Depuis, le patron était dans le viseur du gendarme de la bourse américaine qui a décidé jeudi de le poursuivre pour fraude.

Les deux parties sont finalement parvenues à un accord ce samedi. Un accord qui permet à Elon Musk de sauver l'essentiel: son poste de directeur des opérations du constructeur de voitures high tech. Mais il va devoir céder son fauteuil de président du CA, et payer 20 millions de dollars d'amende, tout comme Tesla. Le groupe devra nommer deux directeurs indépendants au conseil d'administration, dont l'un prendra la présidence. Selon les termes de l'accord, Elon Musk doit démissionner de ses fonctions de président dans un délai de 45 jours et il n'aura plus le droit d'y être réélu pendant trois ans. Un accord qui met fin aux poursuites engagées

La SEC accusait le milliardaire d’avoir trompé les investisseurs en indiquant qu'il voulait retirer son groupe de la côte à Wall Street lorsque l'action atteindrait 420 dollars. Contrairement à ce qu'avançait le patron de Tesla, la SEC estime qu'il n'avait pas assuré de financement.

Elon Musk avait rapidement réagi pour nier ces accusations : « Cette action injustifiée de la SEC m’attriste profondément et me déçoit (...) J’ai toujours agi dans le meilleur intérêt de la vérité, de la transparence et des investisseurs» s'était défendu l'homme d’affaires de 47 ans.

Cette sanction est un coup dur pour le médiatique patron de Tesla, mais il échappe au pire. Dans sa plainte déposée jeudi à New York, la SEC demandait le départ d'Elon Musk de la direction de l'entreprise cotée en bourse.

L'annonce de ces poursuites avaient fait chuter le cours du titre Tesla à New York de 13.5% vendredi. Depuis le 7 août dernier et ce fameux tweet, le titre Tesla a perdu près de 30%.

Sandrine Serais