BFM Business

SNCF: si la canicule persiste, "il y aura des retards"

Invité de BFMTV et RMC ce jeudi, le président de la SNCF Guillaume Pépy a justifié les fortes perturbations de la veille dues aux fortes chaleurs. Et a prévenu que ce genre d'incident pourrait se renouveler.

"Hier, des gens en Ile de France ont eu la vie dure". Évoquant les fortes perturbations ayant eu lieu mardi au départ de plusieurs gares parisiennes, Guillaume Pépy, le président de la SNCF, a reconnu une défaillance. Invité de BFMTV et RMC, le dirigeant en a toutefois expliqué les raisons: "Avec la chaleur, une caténaire s'est distendue, et en se distendant elle a heurté un pantographe", le bras articulé qui permet à une locomotive de capter le courant électrique. a-t-il indiqué. Ce qui a forcé les cheminots à la réparer "sous une température de 70 degrés".

Conséquence: "Quand il fait 40 degrés, il faut prendre encore plus de précautions parce que c'est la sécurité qui passe avant tout. Il y aura des retards", de nouveau, dans les prochains jours en raison des fortes températures, a-t-il poursuivi.

Selon le dirigeant, actuellement sept trains sur dix sont climatisés et d'ici "3, 4, 5 ans tous les trains TER seront climatisés".

Y.D.