BFM Business

Ryanair veut redorer son image

Ryanair va diviser par deux sa taxe sur les excédents de bagages

Ryanair va diviser par deux sa taxe sur les excédents de bagages - -

La compagnie aérienne low cost est réputée pour infliger des frais supplémentaires lors de l'achat d'un billet. Afin d'améliorer son image auprès des voyageurs, Ryanair a dévoilé, ce vendredi 25 octobre, toutes une série de mesures.

Ryanair tente désespérément d'améliorer son image. La compagnie vient donc de dévoiler, ce vendredi 25 octobre, une série de mesures allant dans ce sens. En septembre, le directeur général de la compagnie aérienne, Michael O'Leary, avait annoncé: "nous devrions essayer d'éliminer les choses qui font inutilement ch... les gens". Jusqu'à présent, elle était réputée pour infliger des frais supplémentaires pour le moindre service additionnel et pour une certaine rigidité dans ses relations avec les clients.

Elle promet donc de réduire ses taxes sur les excédents de bagages et sur l'impression des cartes d'embarquement. Elle va également permettre aux voyageurs d'avoir un deuxième bagage à main, sans frais supplémentaires.

Dernier au classement

"Ce sont les premières d'une série d'améliorations dans le service à la clientèle sur lesquelles Ryanair travaille activement pour faciliter l'accès à nos services à bas coût et même pour les rendre plus agréables pour nos millions de clients", affirme Caroline Green, directrice de la relation clients, dans un communiqué publié vendredi.

Le coût de réimpression des cartes d'embarquement réservées sur internet va être ramené de 70 euros à 15 euros tandis que la taxe pour excédent de bagages va passer de 60 à 30 euros. Toutes ces modifications seront appliquées dans un délai de six mois. 

La compagnie irlandaise a été placée par les lecteurs de la revue de consommateurs "Which?" au dernier rang du classement des 100 plus grandes marques présentes sur le marché britannique.

Diane Lacaze & AFP