BFM Business

Ryanair fait plus d'un milliard d'euros de bénéfice  

Ryanair a enregistré un bénéfice d'un milliard d'euros.

Ryanair a enregistré un bénéfice d'un milliard d'euros. - Lex Van Lieshout - AFP

La compagnie irlandaise a enregistré, au premier semestre, un bénéfice d'un milliard d'euros. Et elle ne compte pas s'arrêter là.

Depuis vendredi 30 octobre, Ryanair a mis en vente 500.000 billets à 9,99 euros. Une opération qui devait se terminer ce lundi 2 novembre mais que la compagnie aérienne a décidé de prolonger de 24 heures. Les vols auront lieu en novembre, décembre, janvier et février depuis ou pour un certains nombres de destinations comme Paris, Shannon (Irlande), Wroclaw (Pologne), Milan, …

Une méthode de prix cassés qui marche puisqu'au premier semestre de son année fiscale, la compagnie irlandaise a dégagé plus d'un milliard d'euros de bénéfice. Une hausse de 37%. Cette progression s'appuie sur une augmentation du nombre de clients de 13%, la compagnie transportant 58,1 millions de passagers sur la période, et du chiffre d'affaires de 14% à 4,04 milliards d'euros.

Prix moyen des billets: 56 euros

Le taux de remplissage des avions a parallèlement progressé de 4% pour atteindre 93% et les prix moyens des billets de 2% à 56 euros. "Nous avons profité d'un été exceptionnel en raison d'une rare confluence d'événements favorables incluant le renforcement de la livre sterling, un temps médiocre en Europe du Nord, une capacité industrielle raisonnablement stable et des économies supplémentaires sur le carburant non couvert", a commenté Michael O'Leary, le directeur général de Ryanair, cité dans un communiqué. Selon l'entreprise, la croissance du nombre de passagers devrait être de 17% au troisième trimestre et de 22% au quatrième.

"Le succès continu de notre programme Always Getting Better conduit à des réservations plus importantes, un taux de remplissage plus élevé et accélère la croissance de notre trafic", note Ryanair. Le groupe met notamment en avant l'amélioration de sa ponctualité, 91% des vols arrivant dans les temps (+2%) "malgré l'impact de la grève des contrôleurs aériens français, la fermeture du Terminal 3 à Rome en raison d'un incendie et un taux de remplissage record".

D. L. avec AFP