BFM Business

Quand la SNCF ne sait pas écrire Dunkerque

Gare de Dunkerque, juin 2016

Gare de Dunkerque, juin 2016 - Philippe Huguen - AFP

La SNCF est la risée des internautes depuis deux jours pour avoir laissé passer une grosse faute d'orthographe dans une campagne de pub. Elle y met en avant ses tarifs vers... "Dunquerque".

Le K n'est pas la lettre de l'alphabet la plus utilisée dans la langue française. À tel point que la SNCF a décidé de s'en passer. Sur des affiches collées depuis le 6 février dans plusieurs gares de France et le métro parisien, elle met en avant ses tarifs spéciaux vers Lille (à partir de 25 euros) et "Dunquerque" (à partir de 29 euros). Une grossière faute d'orthographe que n'a évidemment pas loupée le Phare dunkerquois, un journal local.

Contactée par BFMBusiness, la SNCF a refusé de répondre, justifiant cette fin de non-recevoir par la situation climatique : "Nous sommes en cellule de crise. Nous avons d'autres priorités", nous a expliqué un porte-parole. Au Phare dunkerquois, la direction nationale avait rejeté la faute sur la SNCF Haut-de-France.

Finalement, la SNCF a décidé, dans l'après-midi, de réagir sur Twitter:

Cette liberté orthographique n'avait en tout cas pas échappé aux internautes. Sur les réseaux sociaux, ils s'en donnaient à cœur joie.

D. L.