BFM Business

PSA étudie "toutes les pistes'' pour se renforcer

Philippe Varin maintient que PSA guette toutes les opportunités pour se redresser.

Philippe Varin maintient que PSA guette toutes les opportunités pour se redresser. - -

Philippe Varin, le président du directoire de PSA, a affirmé ce mardi 29 octobre, que le groupe continuait d'étudier toutes les opportunités qui répondant à la vision du groupe. De "nouveaux projets" avec des partenaires sont ainsi examinés.

Philippe Varin temporise. A l'occasion de l'inauguration d'une chaîne de fabrication d'une nouvelle famille de moteurs essence à Douvrin (Pas-de-Calais), le président du directoire de PSA a fait un point sur l'avenir du groupe.

Alors que de nombreuses informations font état d'une entrée au capital de PSA par l'Etat et par le chinois Dongfeng, le dirigeant a simplement déclaré qu'il "étudie toutes les pistes qui répondent à notre vision."

"Je veux vous confirmer que nous étudions de nouveaux projets de développement industriel et commercial avec différents partenaires", a-t-il ajouté. Il a estimé qu'il n'avait "pas le droit de laisser passer des opportunités qui permettraient au groupe de se développer".

Quelles pistes pour PSA?

En fin de compte, Philippe Varin n'en dit pas beaucoup plus que le 28 septembre dernier, lorsqu'il affirmait que PSA avait "un certain nombre de réflexions en cours" pour "renforcer son partenariat avec Dongfeng".

Le directeur général de Dongfeng Zhu Fushou a fait savoir, samedi 26 octobre, que le groupe chinois s'interrogeait toujours sur "la rationalité" d'une prise de participation dans le constructeur français, disant "s'intéresser de près" aux finances de PSA.

Une déclaration loin d'être anodine quand on sait que le groupe sochalien brûle chaque mois 100 millions d'euros de cash.

Selon nos informations, PSA étudierait une autre piste de nature à renforcer sa solidité financière. Le groupe pourrait ainsi céder la moitié de sa captive, PSA Finance, à la banque Banco Santander.

J.M.