BFM Business

PSA Aulnay: quel avenir industriel pour le site?

Le terrain de PSA à Aulnay-sous-Bois, de 170 hectares en proche banlieue parisienne, suscite la convoitise de certains industriels.

Le terrain de PSA à Aulnay-sous-Bois, de 170 hectares en proche banlieue parisienne, suscite la convoitise de certains industriels. - -

L'usine du constructeur à Aulnay-sous-Bois fermera définitivement ses portes en 2014. En attendant, les tractations s'accélèrent de la part d'industriels intéressés par le terrain. Passage en revue des projets en lice.

C'est officiellement terminé! Après quarante ans de production, l'usine PSA d'Aulnay-sous-Bois a vu sortir de ses chaînes d'assemblage son ultime voiture vendredi 25 octobre, avant une fermeture définitive du site en 2014. Alors que le groupe Peugeot-Citroën abandonne le site, la direction du constructeur assure que d'autres industriels lorgnent le terrain.

Ces 170 hectares, en proche banlieue parisienne, situés idéalement à proximité de trois autoroutes -l'A1, l'A3 et l'A104- auraient donc de grandes chances d'être réindustrialisé. Selon Le Parisien daté de ce 26 octobre, quatre projets de reprise partielle sont actuellement en discussion, en plus du seul confirmé à ce jour: celui d'ID Logistics.

Le premier émane de Lucibel, le spécialiste de l'éclairage LED. L'industriel, qui a déjà fait part de sa volonté d'installer une usine en France, a sélectionné quatre sites où il pourrait s'installer. Le seul francilien est celui de PSA Aulnay.

Des projets liés au Grand Paris

Un autre projet industriel consiste à installer à Aulnay un site de fabrication de batteries et une manufacture de mobilier urbain.

Enfin le géant allemand Siemens aurait fait part de son intérêt pour le site, même si il se refuse à le confirmer. Si le concurrent d'Alstom était retenu pour le projet de métro automatique du Grand Paris, explique Le Parisien, il "souhaiterait installer des ateliers et quelques centaines d'emplois sur une partie du site" d'Aulnay.

Un autre projet est lui aussi en lien avec le Grand Paris, mais cette fois pour y installer des sites de maintenance des nouveaux transports prévus dans le cadre du nouveau maillage de la grande banlieue parisienne. Mais une dizaine d'hectares, sur la centaine que compte le site, suffiraient.

PSA souligne que les projets en question seraient susceptibles de générer 1.000 emplois. Aujourd'hui, 2.700 salariés parmi les 3.000 qui travaillaient à Aulnay ont été reclassés ou ont ouvert un dossier de reclassement. La période de reclassement s'achèvera le 31 mars 2014

Nina Godart