BFM Business

Pourquoi les ventes de scooters électriques ont décollé en 2017 

L'essor des services de partage de scooters électriques comme CityScoot ou Coup, ont dopé le marché.

L'essor des services de partage de scooters électriques comme CityScoot ou Coup, ont dopé le marché. - Cityscoot

Les immatriculations de deux roues électriques 50 cm3 (85% du segment) ont augmenté de 29,40% grâce aux flottes d'entreprise et aux services de partage, selon l'association Avere. Reste à savoir si la baisse du bonus écologique de 1000 à 900 euros en 2018 aura un impact sur les ventes.

Le marché français des deux-roues électriques a bondi en 2017 à + 33,20%. Certes les volumes restent modestes avec 7261 immatriculations contre 5451 en 2016 mais en 2017 "les acheteurs ont pu profiter d'une gamme grandissante de modèles et du bonus écologique de l'État de 1000 euros" explique l'Avere (association nationale pour le développement de la mobilité électrique) qui révèle ces chiffres de marché.

L'essentiel des immatriculations (85,4%) de deux-roues électriques est représenté par les scooters équivalents 50 cm3. Il s'en est vendu 6017 exemplaires soit une hausse de 29,40% en un an. Cette forte progression a été alimentée par les flottes d'entreprise et l'essor des services de scooter électrique en libre service sur la voirie.

La première place occupée par le Français Ligier s'explique en grande partie par les 1447 modèles Pulse3 (scooter à 3 roues) acquis par La Poste sur les 1712 scooters immatriculés par ce constructeur. Le fabricant allemand Govecs se place en seconde position avec ses 1200 scooters destinés à l'extension du service de partage Cityscoot à plusieurs communes de la petite couronne autour de Paris. L'étude d'Avere relève aussi que le nouveau de service de partage de Coup (filiale de Bosch) a immatriculé 600 scooters électriques du fabricant taïwanais Gogoro.

-
- © -

Le reste du marché des scooters électriques (15% du total) comprend les équivalents 125 cm3. Leur nombre a grimpé de 620 à 1026 immatriculations en 2017. Pour la deuxième année consécutive, c'est le modèle BMW C Evolution qui occupe la première place du classement avec 830 modèles immatriculés, soit 80% de ce segment. Suivent loin derrière les modèles Artelec d'Eccity. Quant aux motos électriques, leurs ventes restent marginales avec 218 immatriculations en 2017.

Les perspectives des ventes de deux-roues électriques en 2018 risque d'être touchées à la marge par la baisse du bonus écologique d'État de 1000 à 900 euros. "Malgré cela, les flottes de scooters partagés vont continuer d'accompagner la hausse du marché après le lancement de Cityscoot à Nice, le triplement de la flotte de Coup à Paris et la mise en route de Yugo à Bordeaux" explique l'Avere.

Frédéric Bergé