BFM Business

Pourquoi les Américains s’arrachent les Tesla et les Prius d’occasion

Ce n'est ni le design de la voiture, ni le charme d'Elon Musk, CEO de Tesla, qui incitent les clients, mais plutôt le prix des carburants.

Ce n'est ni le design de la voiture, ni le charme d'Elon Musk, CEO de Tesla, qui incitent les clients, mais plutôt le prix des carburants. - Justin Sullivan - Getty Images North America/AFP

Les Américains s’arrachent les modèles hybrides et électriques d’occasion malgré des tarifs élevés. Ils préfèrent payer plus cher leur véhicule pour faire des économies et moins polluer la planète.

Les Américains sont-ils en train de lâcher les Mustang, Camaro et les gros SUV pour des voitures moins puissantes, mais plus économiques? Aussi improbable que cela paraisse, il semble que oui. Pour le moment, la tendance ne se constate pas sur les routes où l’on voit toujours autant de "muscle cars" et de 4x4 survitaminés, mais au fur et à mesure, les véhicules propres pourraient devenir le nec plus ultra du conducteur moyen américain.

C’est la tendance observée par iSeecars.com, l’un des plus importants sites de vente de voitures d’occasion. Sur les 10 modèles qui se vendent le plus rapidement, la moitié sont des hybrides, des hybrides rechargeables et des électriques. Les modèles les plus recherchés sont la Toyota Prius, la Nissan Leaf, la Tesla Model S, la Lexus CT 200h et la Toyota Highlander hybride.

Un véhicule met, en moyenne, 42 jours pour trouver preneur sur iSeecars. Mais les vendeurs de voitures propres n’attendent pas si longtemps. Il faut 19,7 jours pour vendre une Prius, 24,3 jours pour une Nissan Leaf et 26,1 jours pour une Tesla Model S. Le cas le plus particulier est celui de la Nissan dont les ventes neuves ont chuté de 39,3% aux États-Unis, mais qui ne peine pas à trouver un acquéreur en seconde main.

Plus de 50.000 dollars pour une Tesla d'occasion

Cette tendance ne s’appuie pas sur des incitations fiscales particulières. La Californie, l’état le plus généreux, a récemment modifié sa réglementation en supprimant les aides aux personnes touchant plus de 250.000 dollars de revenus annuels, pour favoriser les ménages aux revenus modestes (35.000 dollars pour une personne vivant seule). D’autant que contrairement aux véhicules à essence ou diesel, les modèles électriques ou hybrides d’occasion se vendent plutôt cher. Sur iSeecars, on ne trouve pas de Model S à moins de 50.000 dollars alors que la version neuve démarre à 60.000 dollars.

Cette tendance révèle-t-elle une prise de conscience écologique outre-Atlantique? Pas seulement. Selon une étude publiée en mai dernier par l’Union fédérale des consommateurs (Consumers Union), neuf américains sur dix sont de plus en plus attentifs aux prix des carburants. Ils sont 60% à vouloir payer moins cher le carburant, 62% à vouloir protéger l'environnement et 56% à ne pas vouloir être dépendants des exportations de carburant. Autant d'arguments qui profitent à Tesla, Toyota et Nissan.

Pascal Samama