BFM Business

Pour le directeur d'Audi France, "l'industrie automobile a des défis qu'elle n'a jamais eus depuis un siècle"

Pour ne pas se laisser distancer, notamment face à l'offensive de l'américain Tesla, l'industrie automobile européenne doit investir massivement dans le véhicule électrique, assure Lahouari Bennaoum, directeur d’Audi France, sur le plateau de BFM Business.

Lahouari Bennaoum, directeur d’Audi France, était l'invité de l'émission 12H L'Heure H sur BFM Business. Il est revenu sur les profondes transformations, le virage électrique en premier plan, de l'industrie automobile européenne.

"L'industrie automobile a des défis qu'elle n'a jamais eus depuis un siècle", estime Lahouari Bennaoum, évoquant le modèle e-tron, premier pas de la marque dans le véhicule 100% électrique, qui doit venir rivaliser avec l'américain Tesla sur son propre terrain. "Ce qu'il faut bien comprendre c'est qu'il y a aujourd'hui un constructeur automobile qui est leader dans l'électrique, qui ne fait que de l'électrique. Nous, chez Audi, on a douze véhicules qui vont être 100% électriques à horizon 2025", note-t-il.

"Comment est-ce qu'on répond à ces enjeux? C'est des investissements qui se comptent en dizaines de milliards d'euros pour pouvoir proposer une offre alternative à nos clients (…). Cette offre alternative passe aussi par des technologies, par exemple d'hybridation, qu'on va offrir sur l'ensemble de la gamme", poursuit le directeur pour la France d'Audi, l'un des marques du groupe Volkswagen.

"Pas de problèmes de production"

"Il n'y a pas de problèmes de production" pour les modèles électriques d'Audi, assure-t-il, "si demain vous voulez acheter un véhicule 100% électrique on est en mesure de vous le fournir (…). Le vrai enjeu pour nous, ça va être d'offrir une gamme beaucoup plus large que l'on a aujourd'hui (…) et d'offrir plus de l'usage que de la possession", tout en "respectant l'environnement". "C'est ça l'enjeu, et c'est ce qu'on est en train de faire aujourd'hui", observe Lahouari Bennaoum.

J. B.