BFM Business

Philippe Varin renonce à sa retraite chapeau

Philippe Varin a fini par céder à la pression.

Philippe Varin a fini par céder à la pression. - -

Après une journée de polémique, le patron de PSA a décidé de renoncer à son avantage. Il l'a annoncé, mercredi 27 novembre, lors d'un point presse au siège du constructeur.

Philippe Varin a fini par céder. Le patron de PSA va renoncer à sa retraite chapeau, ayant suscité une polémique qui n'a pas cessé d'enfler tout au long de la journée.

Le dirigeant a ainsi décidé, mercredi 27 novembre, de renoncer "aux dispositions actuelles de (ses) droits à retraite", a-t-il annoncé lors d'un point presse.

"Compte tenu de la polémique que ce sujet a suscité, de l'émotion dans notre pays qui a aujourd'hui besoin d'être rassemblé plutôt que divisé, compte tenu de l'immense respect que j'ai pour les collaborateurs du groupe et des conséquences qu'ont pour eux les décisions difficiles mais nécessaires que j'ai été amené à prendre, j'ai décidé de renoncer aux dispositions actuelles de mes droits à retraite", a-t-il déclaré.

Les conditions de son départ fixées "quand le moment sera venu"

Il a ajouté s'en remettre au conseil de surveillance de PSA pour décider "quand le moment sera venu" et après avis du Haut Comité de gouvernement d'entreprise, des conditions appropriées à son départ à la retraite.

A la sortie du Conseil des ministres, Pierre Moscovici et Arnaud Montebourg avaient jugé "inapproprié", pour le premier, et "inacceptable" pour le second cet avantage alors que l'entreprise se trouve en grande difficulté.

Le Medef, de son côté, avait décidé de se saisir de la question, via son organe déontologique, chargé d'appliquer le nouveau "code de gouvernance" des entreprises. Dans la foulée de l'annonce de Philippe Varin, l'organisation patronale a d'ailleurs salué la "décision courageuse" du patron de PSA.

Y. D.