BFM Business

Pepy: "La SNCF doit faire baisser les coûts pour faire baisser les prix"

La baisse de valeur des TGV devrait tirer les résultats de la SNCF dans le rouge pour 2013.

La baisse de valeur des TGV devrait tirer les résultats de la SNCF dans le rouge pour 2013. - -

Le résultat financier de la compagnie ferroviaire française devrait être dans le rouge pour 2013, selon son patron Guillaume Pepy. Il met en cause la baisse de valeur des TGV et les provisions pour investissements en 2014.

La SNCF devrait être en perte nette en 2013, a annoncé le patron de la compagnie ferroviaire, Guillaume Pepy, à l'occasion de ses vœux à la presse, lundi 20 décembre. En cause selon lui: la dépréciation des TGV et les importants travaux prévus en 2014.

"Nos commissaires aux comptes nous imposent ce qui s'appelle un test de valeur sur le parc des TGV, dont le montant, qui n'est pas aujourd'hui fixé, sera à déduire du résultat de la SNCF", a indiqué Guillaume Pepy, moins d'un mois avant la publication officielle des comptes de résultats pour 2013, prévue le 13 février.

2014 sera une année de travaux

"Il y aura un résultat exceptionnel négatif qui viendra en déduction du résultat de l'année", a-t-il expliqué, faisant état d'un "résultat récurrent qui sera positif", mais plongera dans le rouge du fait de cette dépréciation du parc TGV.

En outre, "2014 sera une année de travaux", a-t-il prévenu. Rien qu'en Ile-de-France, le montant des investissements sur les infrastructures sera multiplié par 2,5 par rapport à 2012. "Cela nous effraie", a reconnu le PDG.

Evoquant le "rythme de transformation" de l'entreprise, Guillaume Pepy s'est dit "décidé à l'accélérer". "Produire moins cher", appliquer "les méthodes industrielles au chemin de fer", et continuer à "diminuer les coûts d'investissement" sont ses objectifs. "Il faut faire baisser les coûts pour faire baisser les prix", a-t-il ajouté.

N.G. avec AFP