BFM Business

Nissan: Carlos Ghosn ne veut plus de numéro deux

Le numéro deux de Nissan, Toshiyuki Shiga, est démis de ses fonctions, et récupère un poste non-opérationnel.

Le numéro deux de Nissan, Toshiyuki Shiga, est démis de ses fonctions, et récupère un poste non-opérationnel. - -

Le patron du constructeur nippon a annoncé, le 1er novembre, un avertissement sur résultat et une réorganisation de la direction. Le numéro deux est rétrogradé, et son postes réparti entre trois personnes.

Nissan lance un profit warning. Le constructeur révise nettement à la baisse ses prévisions pour l'exercice 2013-2014. Conséquence directe de cette contreperformance: Carlos Ghosn réorganise l'état-major de Nissan.

Le numéro deux du constructeur japonais, Toshiyuki Shiga, est démis de ses fonctions. Il se voit confier la vice-présidence du conseil, un poste non-opérationnel. Ils sont trois à le remplacer dans ses fonctions exécutives.

6 à 7% de parts de marché

A l'avenir, les activités de Nissan seront plus indépendantes les unes des autres. Trois directeurs prendront respectivement en charge les voitures traditionnelles Nissan, les véhicules non polluants -comme l'électrique dont les ventes sont décevantes-, et enfin les nouveaux marchés, dont la marque à très bas coûts Datsun.

L'autre grosse révolution est la nouvelle répartition géographique de Nissan. Il y aura désormais six directions régionales, contre trois à ce jour. L'une d'elle sera en charge uniquement de la Chine, un marché sur lequel Nissan a de très hautes ambitions.

Le but de cette réorganisation: remettre Nissan sur les rails pour porter, comme prévu, de 6% à 8% de parts de marché mondial en 2017.

Mathieu Sevin