BFM Business

Marwan Lahoud (Ace Capital Partners): "il n'y a pas de sujet immédiat" concernant une vague de faillites dans l'aéronautique

Marwan Lahoud, président de Ace Capital Partners, était l'invité ce mercredi soir du Grand Journal de l'Eco sur BFM Business.

Pas de vague de faillites dans le secteur aéronautique. "Il n'y a pas de sujet immédiat", assure Marwan Lahoud, président d'Ace Capital Partners, sur le plateau de BFM Business. Le fonds d'investissement, qui s'était vu confier un milliard d'euros par le gouvernement pour investir dans les entreprises de la construction aéronautique, a regardé "80 situations" sur les "150 sociétés en France qui sont importantes, voire très importantes" pour la filière.

Sur les 80 situations, nous en avons 60 qui ont connu un problème de chiffre d'affaires du fait du Covid, mais nous avons 12 entreprises qui ont connu et qui connaissent aujourd'hui des problèmes de trésorerie", explique Marwan Lahoud.

Toutes les autres entreprises, même si c'est "dur", disent qu'elles peuvent tenir, assure-t-il, grâce à l'ensemble "des mesures qui ont été mises en place", comme le PGE ou le chômage partiel, mais aussi parce que les donneurs d'ordre "n'ont jamais aussi bien payé leurs fournisseurs".

Suivre la reprise

Le sujet c'est d'être prêt pour la reprise: est-ce qu'on a la bonne organisation, est-ce qu'on est structuré comme il faut, est-ce qu'on va être capable de suivre ? (…) Le plus gros risque aujourd'hui, ce n'est pas les faillites, c'est de ne pas être capable de suivre le redémarrage", alerte Marwan Lahoud.

"Il va falloir investir dans l'outil de production pour livrer les 40-45 A320 par mois qu'Airbus prévoit, mais il va falloir aussi investir dans de nouveaux outils de production pour l'avion de demain", souligne-t-il, évoquant "l'avion vert".

Jérémy Bruno Journaliste BFMTV