BFM Business

Industrie aéronautique: "on ne sauvera pas tout le monde"

Marwan Lahoud, président du directoire du fonds d'investissement ACE Management, était l'invité ce mardi matin de Good Morning Business sur BFM Business.

Sauver le secteur aéronautique plombé par la crise sanitaire. Le fonds d'investissement ACE Management s'est vu confier un milliard d'euros par le gouvernement pour investir dans les entreprises de la construction aéronautique. Le président du directoire de la filiale de Tikehau Capital, Marwan Lahoud, était l'invité ce mardi matin de la matinale de BFM Business.

S'il faut avant tout "sauvegarder un certain nombre d'entreprises clefs" et les aider à se restructurer "pour se préparer à un nouveau rythme", on va "très vite" entrer "dans une phase de regroupement", avance Marwan Lahoud. Il faut "regrouper un certain nombre de petites entreprises pour les transformer en entreprises moyennes qui seront capables de résister à la prochaine crise. Ce que le coronavirus nous a appris, c'est qu'il peut arriver une crise mondiale pour le secteur aéronautique".

Technologies clefs

Toute la chaîne des sous-traitants de l'aéronautique est "très éclatée", assure le dirigeant du fonds d'investissement. "Vous avez par exemple 28 usineurs [qui fabriquent des pièces pour les avions] rien qu'en France […]. Il en faut sans doute moins". Un "travail de conviction" sera nécessaire, remarque-t-il, parce que "ce sont des entrepreneurs, c'est leur patrimoine, c'est leur histoire".

Les sous-traitants "les plus pénalisés" sont ceux "qui ont investi avec l'idée qu'ils vont faire beaucoup d'avions, et d'un seul coup on tire le tapis sous le pied […]. C'est ceux-là qu'il va falloir sauvegarder en premier, quand ils correspondent à une technologie clef", poursuit Marwan Lahoud. "On ne sauvera pas tout le monde, c'est clair, mais il faut aller sauver ceux qui sont clefs pour la chaîne de valeur".

J. B.