BFM Business

Levée de la grève SNCF en Languedoc et en Rhône-Alpes

Les cheminots des régions Languedoc-Roussillon et Rhône-Alpes, les deux derniers gros bastions de la grève SNCF, ont voté la reprise du travail après quinze jours de conflit. /Photo prise le 7 avril 2010/REUTERS/Vincent Kessler

Les cheminots des régions Languedoc-Roussillon et Rhône-Alpes, les deux derniers gros bastions de la grève SNCF, ont voté la reprise du travail après quinze jours de conflit. /Photo prise le 7 avril 2010/REUTERS/Vincent Kessler - -

TOULOUSE - Les cheminots des régions Languedoc-Roussillon et Rhône-Alpes, les deux derniers gros bastions de la grève SNCF, ont voté la reprise du...

TOULOUSE (Reuters) - Les cheminots des régions Languedoc-Roussillon et Rhône-Alpes, les deux derniers gros bastions de la grève SNCF, ont voté la reprise du travail après quinze jours de conflit.

En Languedoc, l'assemblée générale a approuvé la fin de la grève d'une voix: 45 cheminots ont voté pour, 44 contre et trois se sont abstenus, a-t-on appris de source syndicale.

En Rhône-Alpes, "c'est bon, tout le monde a repris le travail", a dit à Reuters Denis Minneboo, de Sud-Rail.

Des difficultés persisteraient cependant sur l'activité fret et dans la zone de Chambéry.

A Paris, la direction de la SNCF a entamé mercredi des discussions avec les quatre syndicats représentatifs de l'entreprise publique.

Les délégations CGT, Unsa et CFDT ont été reçues dans la matinée. Le rendez-vous avec Sud-Rail était fixé en fin d'après-midi.

Pierre Bournet, délégué syndical Sud-Rail en Languedoc-Roussillon, a jugé possible d'obtenir des accords aux niveaux national et régional.

"Quinze jours de grève, ce n'est jamais 15 jours pour rien", a-t-il déclaré à Reuters, en écho aux propos du secrétaire d'Etat aux Transports, Dominique Bussereau, pour qui la grève n'a "servi à rien".

"On ne fait jamais une grève pour rien. Les voyageurs ont compris que nous nous battions contre le démantèlement et la privatisation", a dit le syndicaliste qui souhaite une rencontre rapide avec la direction régionale de la SNCF.

La SNCF prévoyait pour mercredi un trafic TGV national et international normal, sauf sur les liaisons province-province qui seront assurées à 80%.

Nicolas Fichot et Catherine Lagrange, édité par Yves Clarisse