BFM Business

Les ventes de voitures de collection battent des records à Paris

Le clou du catalogue est une Ferrari 335 Sport de 1957. Elle s'est finalement arrachée pour la somme faramineuse de 28 millions d'euros (hors taxe) dans la soirée du 05 février 2016. Avec les frais, l'acheteur devra au total débourser 32.075.200 euros pour s'asseoir au volant.

Le clou du catalogue est une Ferrari 335 Sport de 1957. Elle s'est finalement arrachée pour la somme faramineuse de 28 millions d'euros (hors taxe) dans la soirée du 05 février 2016. Avec les frais, l'acheteur devra au total débourser 32.075.200 euros pour s'asseoir au volant. - Artcurial

Les ventes de voitures anciennes ont collectionné les records lors d'enchères. Elles ont rapporté plus de 56 millions d'euros ce week-end à Paris grâce à des Ferrari en passant par une Aston Martin et des Citroën.

Paris se confirme comme une place forte des ventes de voiture de collection. Alors que s'organisait dans la capitale, les vendredi 5 et samedi 6 février la vente la plus importante consacrée aux voitures de collection en Europe continentale, près de 375 personnes s'étaient enregistrées pour pouvoir enchérir en salle et 150 autres étaient pendus à leur téléphone.

Tous ces amateurs représentaient 17 nationalités, selon la maison d'enchères Artcurial qui organisait cette vente dans le cadre du salon Rétromobile lequel bat son plein jusqu'à ce dimanche 7 février à Paris.

Les acheteurs étaient à 78% étrangers et les enchères ont grimpé. Au total, 13 records de prix ont été battus et quatre lots ont dépassé le million d'euros. Au total, les ventes ont atteint 56,137 millions d'euros avec 80 % de lots vendus. L'année 2016 a marqué une progression de + 21 % par rapport à l’édition 2015, marquée par la dispersion mémorable de la collection Baillon.

Une 2 CV modèle Sahara adjugée 172.800 euros !

C'est d'ailleurs un collectionneur étranger qui a emporté vendredi 5 février en soirée, à la suite d'une bataille pleine de suspense qui aura duré près de 11 minutes, une Ferrari 335 S Scaglietti de 1957, pour 32.075.200 euros frais compris, un record absolu pour une voiture aux enchères.

Toujours à Paris, une autre Ferrari, une Testarossa Spider Valeo de 1986 ayant appartenu à Gianni Agnelli, s'est vendue à 1,21 millions d'euros, un record pour ce modèle aux enchères, et une Aston Martin DB4 convertible série 5 de 1963 à 1,47 milions d'euros.

La journée de samedi 6 février 2016 a été consacrée à une vente de 48 Citroën, dont 40 provenant de la collection d'André Trigano, ancien pilote automobile et frère du cofondateur du Club Méditerranée Une Traction 11 B Cabriolet de 1939e pour 166.900 euros, un record pour ce modèle aux enchères. Même la modeste 2 CV a suscité l'enthousiasme, puisqu'un modèle Sahara de 1961 a été adjugée à 172.800 euros, un autre record pour ce modèle aux enchères. 

Frédéric Bergé