BFM Business

Les gares parisiennes vont devenir d'immenses centres commerciaux

Depuis sa rénovation, la gare Saint-Lazare abrite 80 boutiques.

Depuis sa rénovation, la gare Saint-Lazare abrite 80 boutiques. - Martin Bureau - AFP

Pour financer la rénovation de ses gares parisiennes, la SNCF laisse de plus en plus de place aux commerces. 150 nouvelles boutiques sont attendues gare du Nord, une centaine à Montparnasse et 85 à Austerlitz.

Faire du shopping en attendant son train... Dans de nombreux pays étrangers, la pratique est courante. Et la SNCF entend rattraper son retard en la matière. Depuis qu'elle a engagé son ambitieux plan de rénovation de ses gares parisiennes, l'espace dédié aux commerces y est de plus en plus important. De quoi satisfaire les besoins des passagers tout en s'assurant des ressources complémentaires bien utiles pour financer ces investissements. 

Des gares qui deviennent lieu de vie

Dernier exemple en date, la gare du Nord. La SNCF vient en effet de lancer mercredi un appel d'offres pour y ajouter 150 commerces, répartis sur 23.000 m2, rapporte Le Figaro. L'an dernier, le groupe se fixait pour objectif de doubler ses revenus issus des surfaces commerciales d'ici 2023, les faisant passer de 180 à 360 millions d'euros par an. 

"Auparavant, les gares étaient mal famées et délaissées. Depuis sept ou huit ans, nous les transformons pour en faire des lieux de vie avec des commerces et des services tout en rationalisant les flux de voyageurs", explique au Figaro Guillaume Pépy, président du directoire de la SNCF. 

Avec 700.000 voyageurs par jour en transit gare du Nord, les futures boutiques profiteront d'une large fréquentation de passagers qui se laissent facilement tenter. Aux enseignes qui doutent encore, la SNCF peut avancer le succès des 80 boutiques installées gare Saint-Lazare depuis 2012.

100 boutiques à Montparnasse, 85 à Austerlitz

La gare Montparnasse s'apprête elle aussi à se moderniser. Un programme de rénovation de 150 millions d'euros a été engagé avec un réaménagement qui conduira à la création de 19.000 m2 de surfaces commerciales et de plus de 100 boutiques, dont les premières devraient ouvrir fin 2018.

Là encore, la SNCF anticipe les retombées de ces investissements. Avec la mise en service des lignes à grande vitesse Paris-Bordeaux et Bretagne Pays de Loire, la gare Montparnasse devrait passer de 51 à 80 millions de visiteurs annuels d'ici 2030. Le projet d'agrandissement de la surface commerciale sera développé par la société Altarea Cogedim, qui assurera un chantier similaire gare d'Austerlitz. 85 boutiques vont y être créées sur 23.000 m2. Ce "centre commercial" devrait ouvrir d'ici 2021.

Carole Blanchard