BFM Business

Le Stif proposera prochainement la location de vélos électriques

20.000 vélos vont être proposés à la location en Ile-de-France.

20.000 vélos vont être proposés à la location en Ile-de-France. - Jean-Louis Zimmermann - CC Flickr

Ile-de-France Mobilités (ex-Stif) a annoncé mercredi le lancement d'un appel d'offres afin de mettre en place un service de location de longue durée de 20.000 vélos électriques.

IDF Mobilités a acté jeudi le principe du développement de la location longue durée de vélos à assistance électrique. La décision a été prise lors du Conseil d'administration de l'institution. Un appel d'offres sera lancé, sur la base de 20.000 vélos (qui pourra être ensuite amplifiée) et d'un tarif mensuel de 40 euros maximum. 

Ce service sera différencié du Vélib', qui développera à partir de janvier 2018 une offre de vélos électriques en libre-service. Alors que Vélib' est disponible à Paris et dans une trentaine de communes, le nouveau service d'IDF Mobilités aura vocation à se déployer sur l'ensemble de la région Ile-de-France.

"C'est un levier pour multiplier par 5 les déplacements à vélo" en IDF, a jugé Jacques Baudrier, du Front de Gauche, qui évalue à entre 200.000 et 500.000 le besoin de vélos électriques en location.

Un service pour agir sur les trajets domicile-gare

L'objectif est d'inciter les Franciliens qui empruntent les transports en commun à ne pas prendre leur voiture pour se rendre à leur gare de départ. Avec ce nouveau service, IDF Mobilités compte jouer sur les courts trajets domicile-gare et inciter les utilisateurs à laisser leur véhicule au garage. Les cyclistes pourront laisser leur vélo électrique en location dans les espaces Véligo, des garages à vélo en libre-accès ou sécurisé par un accès badge à proximité d'une soixantaine de gares dans toute la région. 

En parallèle du vélo électrique, un service de trottinette en libre-service va également être expérimenté, là aussi pour agir sur le trajets domicile-gare. Les communes de Montrouge, Châtillon et Clamart seront les premières à tester le dispositif à partir du 8 juillet, grâce à une application mobile, pour un tarif de 0,99€ les 15 minutes. 

Carole Blanchard avec AFP