BFM Business

Le Livret A toujours aussi mal en point

Le Livret A a connu un 10ème mois consécutif de décollecte.

Le Livret A a connu un 10ème mois consécutif de décollecte. - Philippe Huguen - AFP

Jugé peu attractif par les épargnants, le Livret A a connu un dixième mois consécutif de décollecte en février, a indiqué la Caisse des dépôts ce lundi 23 mars.

Le Livret A ne fait définitivement plus recette. Les retraits ont encore été supérieurs aux dépôts en février, pour le dixième mois consécutif, avec une décollecte nette atteignant 970 millions d'euros, selon des données publiées ce lundi 23 mars par la Caisse des dépôts.

A la fin des deux premiers mois de l'année, la décollecte nette s'élève ainsi à 1,83 milliard d'euros. Sur l'ensemble de l'année 2014, elle avait atteint 6,13 milliards. Dans le rouge depuis mai 2014, le Livret A est pénalisé par son taux jugé peu attractif par les épargnants.

Celui-ci est actuellement fixé à 1%, son plus bas niveau historique, mais reste nettement supérieur à ce qu'il devrait être en théorie. Si la formule permettant son calcul avait été appliquée à la lettre, le rendement de ce produit d'épargne aurait en effet dû chuter à 0,25% le 1er février dernier en raison de la faiblesse de l'inflation.

Le financement du logement social impacté

Cette situation profite pleinement aux concurrents du Livret A, à l'image de l'assurance-vie qui a enchaîné un 13e mois consécutif de collecte nette (dépôts supérieurs aux retraits) en janvier.

En ce qui concerne le Livret de développement durable (LDD), lui aussi rémunéré à 1%, les retraits ont également été supérieurs aux dépôts en février, à hauteur de 230 millions d'euros, ce qui porte la décollecte nette à 430 millions d'euros au cours des deux premiers mois de l'année.

Au total, 362,9 milliards d'euros étaient déposés fin février sur ces deux produits de placement dont les encours permettent notamment de financer le logement social en France.

Y.D. avec AFP