BFM Business

La SNCF s'allie avec Airbnb

Airbnb va renforcer sa légitimité avec ce partenariat

Airbnb va renforcer sa légitimité avec ce partenariat - Chris Weeks - Getty Images - AFP

Voyages-sncf.com va signer un partenariat avec la plateforme de location de logement, ainsi qu'avec Ouicar et KidyGo. Le groupe public cherche à proposer de nouveaux services tandis que Airbnb va gagner un peu plus en exposition.

La SNCF et Airbnb main dans la main. Le groupe public et la plateforme de location en ligne vont annoncer mardi 15 décembre un partenariat.

Airbnb ne sera pas seul, puisque deux autres groupes de l'économie collaborative, Ouicar et KidyGo, vont également être concernés. Il s'agira en fait d'une expérimentation menée pendant six mois.

Concrètement, Voyages-sncf.com va inciter les internautes à s'inscrire sur Airbnb. De nombreux clients ont en ce sens reçu un message type dès ce vendredi, par exemple "Yann, votre voyage à Quimper peut vous faire gagner de l'argent". Une façon de convaincre l'utilisateur de louer son logement, s'il est vacant, pendant la durée du déplacement. Selon les Échos,un bonus est même promis: dès la première location effectuée, l'utilisateur reçoit un bon de la SNCF pour un aller-retour gratuit en France.

L'idée est la même, pour Ouicar. Les utilisateurs qui prennent le train se verront proposer de louer leur voiture, le temps du voyage.Dans le cas de KidyGo, les voyageurs pourront devenir des "Kidsitters" et s'occuper ainsi d'enfants seuls dans le train en tant que babysitter.

Offrir de nouveaux services

Si les sites d'économie collaborative, Airbnb en tête, ont clairement à y gagner, en voyant leur légitimité renforcée par ce partenariat avec une grande entreprise publique, et en renforçant le nombre de leurs inscrits, celui de la SNCF paraît moins évident.

D'autant que durant ce partenariat la SNCF ne touchera pas de commission de la part d'AirBnB, Ouicar ou de KidyGo. Le groupe public explique vouloir proposer de nouveaux services à ses utilisateurs et leur permettre ainsi d'épargner leur porte-monnaie.

"Puisqu’ils nous demandent d’augmenter leur pouvoir d’achat voyage, nous leur proposons aujourd’hui d’autofinancer une partie de leurs voyages, soit en monétisant les biens qu’ils n’utilisent pas pendant leur absence, soit en monétisant des services", affirme dans un communiqué Franck Gervais qui ajoute avoir pour objectif que d'ici à 2019 10% des clients utilisent les divers services de l'économie collaborative proposés.

J.M.