BFM Business

La SNCF investit dans le covoiturage

En rachetant Greencove, la SNCF possède désormais un site qui réunit 400.000 covoitureurs.

En rachetant Greencove, la SNCF possède désormais un site qui réunit 400.000 covoitureurs. - -

Le groupe ferroviaire vient d’acquérir 100% du capital de Greencove, une société spécialisée dans le covoiturage qui édite le site 123envoiture.com. La SNCF renforce ainsi sa présence sur un marché en plein essor, qui commence à concurrencer ses activités.

La SNCF vient de racheter Greencove, une société spécialisée dans le covoiturage pour entreprises, collectivités et grand public, rapporte les Echos dans son édition du lundi 9 septembre. En prenant possession de cette société éditrice du site 123envoiture.com, la SNCF se renforce sur un marché qui concurrence petit à petit son cœur de métier. La compagnie ferroviaire contrôlait déjà Ecolutis, une société de covoiturage en entreprise.

La compagnie avait déjà usé de la même stratégie sur le marché des transports de voyageurs en autocar l’an passé, en lançant IDBus face au belge Eurolines, l’acteur historique du marché en Europe.

L'équivalent du trafic annuel de l'Eurostar

En faisant l’acquisition d’un site qui revendique 400.000 membres, la SNCF est encore loin de l’activité de Blablacar, solide leader du marché du covoiturage en France. Blablacar a bâti son succès sur le modèle d’une plateforme communautaire. Il met en lien conducteur et passager, et via un système de réservation par paiement en ligne, assure le respect de l’horaire et des conditions du trajet. L’entreprise se rémunère et prenant une commission (aux alentours de 10% selon l’heure de réservation) sur le tarif proposé par le chauffeur inscrit sur son site.

Blablacar compte plus de 3 millions de membres et enregistre 4.000 inscriptions chaque jour "Nous serons à 900.000 personnes transportées à la fin de l’année, c’est l’équivalent du trafic de l’Eurostar ", indique Frédédéric Mazzella, le fondateur de Blablacar dans les colonnes des Echos.

Stratégie avec Keolis et Effia

Pour concurrencer cet acteur présent depuis 2004 sur le marché, la SNCF peut s’appuyer sur ses différentes filiales indique Les Echos. Ainsi, avec Keolis, exploitant de nombreux de transport dans les métropoles et villes moyennes, et Effia, gestionnaire de parkings de stationnement, la compagnie ferroviaire dispose d’un fort potentiel pour redynamiser son site 123envoiture.com.

T.S-C