BFM Business

La SNCF à la peine avec iDBUS

Le taux d'occupation des IDBUS est en augmentation, avec des pics à 90% au mois d'août 2013.

Le taux d'occupation des IDBUS est en augmentation, avec des pics à 90% au mois d'août 2013. - Denis Charlet - AFP

La filiale de la SNCF dédiée aux trajets longue distance par autocar, a enregistré en 2013 un déficit de près de 25 millions d'euros, malgré une augmentation du trafic passager.

Les tentatives de diversifications de la SNCF ne réussissent pas à tous les coups. Sa filiale iDBUS, lancée en 2012 pour offrir des trajets longue distance par autocar, a vu ses pertes s’aggraver l’an dernier, révèlent Les Echos de ce 10 octobre.

Elle a enregistré un déficit de près de 25 millions d'euros, soit le double qu’en 2012. "Selon les comptes déposés au greffe du tribunal de commerce de Paris, le chiffre d'affaires a, certes, atteint 12,7 millions d'euros, mais le déficit s'est lui aussi creusé, atteignant 24,8 millions d'euros", souligne le quotidien.

La SNCF avait lancé son service de bus longue distance entre Paris et plusieurs capitales européennes en juillet 2012 et, rappelle le journal, "avait réalisé cette année-là 2 millions d'euros de chiffre d'affaires et accusé 16,2 millions de déficit".

Atteindre l'équilibre en 2016

"Ces chiffres, très commentés à l'époque dans le secteur, pouvaient s'expliquer par les investissements consentis pour mettre l'entreprise sur des rails, alors que celle-ci n'avait pu compter que sur cinq mois à peine de recettes", selon Les Echos.

La directrice générale d'iDBUS, Maria Harti, y assure que "les résultats de 2013 sont tout à fait en ligne avec notre plan de marche", et que les pertes sont "conformes à la montée en charge prévue, et nous maintenons donc l'objectif d'atteinte du point mort en 2016, comme nous l'avions annoncé au début de l'année".

Le nombre de voyageurs transportés sur les neuf premiers mois de l'année a "augmenté de 80% par rapport à la période équivalente de 2013. Quant au taux d'occupation, qui était de 40% en moyenne l'an dernier, il est monté à 70% cette année, avec une pointe à 90% au mois d'août" "De nouvelles ouvertures de ligne, notamment au sud de la France, devraient bientôt être annoncées", croit savoir le quotidien.

C.C. avec AFP