BFM Business

La région Île-de-France lance Navigo Easy et modernise ses titres de transport

Le nouveau passe Navigo Easy

Le nouveau passe Navigo Easy - -

Le passe Navigo Easy, carte rechargeable bleue et blanche, vendue deux euros, sera désormais proposée à la place des traditionnels tickets magnétiques en carton.

Le ticket de métro en carton sera bientôt de l'histoire ancienne. La dématérialisation des titres de transport s'accélère en Ile-de-France avec le lancement à partir de ce mercredi d'une carte "sans contact" pour remplacer les traditionnels carnets de tickets.

"L'idée est de s'adapter aux nouveaux usages et d'en finir avec les 500 millions de tickets distribués chaque année", explique Xavier Guepet, le directeur de la communication d'IDF-Mobilités, devant les bornes de la station Trinité-d'Estienne d'Orves à Paris où a été inauguré ce mardi le passe Navigo Easy.

Destiné aux visiteurs et touristes

Le passe Navigo Easy, carte rechargeable bleue et blanche, vendue deux euros, sera désormais proposée en lieu et place des traditionnels tickets magnétiques en carton, voués à disparaître mi-2020 pour les carnets et à l'horizon 2021 pour les titres à usage unique.

Particulièrement destiné aux visiteurs et aux touristes, elle fonctionne "comme un portefeuille" dans lequel l'usager peut stocker ses différents titres de transports de courte durée: voyage unique, "carnet" de voyages au tarif plein ou réduit, forfait journée mais également OrlyBus et RoissyBus permettant de se rendre jusqu'aux aéroports parisiens.

 "C'est fini, les tickets qui se démagnétisent dans votre poche. C'est fini ces dizaines d'euros perdus avec des tickets d'un autre siècle" a déclaré Valérie Pécresse, présidente d'IDF-Mobilités en s'apprêtant à valider son passe.

Lorsque l'habituel 'bip' retentit, la borne affiche le nombre de trajets restant sur la carte.

Un enjeu écologique

L'enjeu est aussi écologique. Basée sur la même technologie que les passes Navigo annuels et mensuels, cette carte se veut durable et pourra être conservée indéfiniment ou cédée.

Impossible en revanche de voyager à plusieurs avec un seul passe. "Pour un adulte voyageant avec un enfant, il faudra donc deux cartes" a expliqué Xavier Guepet.

"Mettre deux euros dans le support, c'est tout de même un problème pour les gens de passage à Paris", a toutefois déclaré Marc Pélissier, président de l'Association des usagers des transports FNAUT Île-de-France, également présent lors de l'inauguration. Navigo Easy doit également permettre dans un second temps "d'acheter de plus en plus de services de mobilité".

L'abonnement Navigo sur smartphone

Cependant, pas d'inquiétudes à avoir sur le front de la vie privée selon l'autorité régulatrice des transports de la région: des "conditions drastiques d'anonymisation des données" empêchent de rattacher une carte à une personne physique. Même le contrôleur ne peut accéder qu'aux trois derniers trajets.

Face au retard pris par la région Île-de-France sur la dématérialisation de sa billettique, Valérie Pécresse souhaite désormais mettre "les bouchées doubles".

En septembre, les abonnements Navigo pourront ainsi être utilisés via un smartphone. Dans un premier temps, une quinzaine d'appareils de Samsung, des gammes Galaxy A, Galaxy S et Galaxy Note, offriront ce service, qui sera aussi disponible pour les abonnés de l'opérateur Orange disposant d'un smartphone Android muni de la technologie NFC. Parallèlement, ces smartphones pourront être utilisés pour recharger un abonnement sur une carte ou acheter de nouveaux trajets, avec l'objectif de désencombrer les automates en gare ou en station.

Un passe Navigo Liberté Plus en novembre

En novembre, IDF-Mobilités proposera enfin le passe Navigo Liberté Plus dont la spécificité est le "post-paiement", particulièrement adapté aux Franciliens usagers occasionnels des transports. Une fois renseigné son RIB, le détenteur de cette carte (noire et bleue cette-fois) pourra utiliser les transports franciliens à volonté, recevant ensuite une facture à la fin du mois.

"L'idée, c'est de payer le plus juste prix. [...] Quand vous utilisez très peu les transports et que vous prenez un forfait hebdomadaire, vous ne payez pas le juste prix. L'intérêt de tous ces nouveaux titres, c'est d'être au plus près de votre consommation et de vous permettre de ne pas perdre d'argent" a déclaré Valérie Pécresse.

Cyrielle Cabot avec AFP