BFM Business

L’Estonie veut des transports en commun gratuits dans tout le pays

Les transports en commun sont déjà gratuits dans la capitale Tallin.

Les transports en commun sont déjà gratuits dans la capitale Tallin. - Raigo Pajula - AFP

Après la capitale Tallin, l’ensemble du réseau des bus départementaux ne sera plus payant à partir du 1er juillet.

Moins de pollution, et plus de mobilité pour les habitants: voici l’objectif poursuivi par le gouvernement estonien, qui s’apprête à rendre les liaisons gratuites entre les différentes provinces du pays.

A partir du 1er juillet, les habitants de ce petit pays du nord de l’Europe pourront ainsi emprunter les bus départementaux sans débourser un euro, rapporte le Huffpost. Les trains, eux, resteront payants mais verront leur prix baisser grâce à une augmentation des subventions publiques.

L’Estonie n’en est pas à son coup d’essai. Depuis 2013, tous les transports en commun (bus, trains, trams) de Tallin, la capitale, sont en effet gratuits.

Impact environnemental

Une expérience que le gouvernement semble avoir jugée concluante, et qu’il a donc décidé d’étendre à tout le pays. Selon les pouvoirs publics, cette décision va notamment faciliter les déplacements des habitants à la recherche d’un emploi.

Les défenseurs du projet mettent également en avant l’impact positif sur l’environnement, misant sur une réduction des trajets en voiture grâce à cette mesure.

Reste à savoir si le jeu en vaut la chandelle, d’un point de vue strictement comptable. Car si le coût de ce programme n’est pas mentionné, certaines expériences similaires ont, dans le passé, fini par être abandonnées. Ce fut le cas de Seattle, en 2012, ou encore de la ville belge d’Hasselt, en 2013.

Y.D.