BFM Business

Jérôme Stoll: "quatre des cinq voitures les plus vendues en France sont des Renault"

Jérôme Stoll, le directeur général délégué à la performance de Renault était l'invité de Stéphane Soumier dans Good Morning Business mercredi 2 octobre.

Jérôme Stoll, le directeur général délégué à la performance de Renault était l'invité de Stéphane Soumier dans Good Morning Business mercredi 2 octobre. - -

Le directeur général délégué à la performance de Renault a rappelé sur BFM Business, ce mercredi 2 octobre, les recettes du succès de Renault. La progression de ses ventes en septembre a surpris.

Renault fait une bonne rentrée. Les immatriculations de véhicules au losange ont connu une croissance à deux chiffres en septembre, de 13,5% par rapport à 2012. La croissance de la marque Renault, de près de 19% sur septembre, a été deux fois plus importante que celle de Dacia. Jusque-là, le low cost tirait les résultats du groupe.

"Renault is back", s'est enthousiasmé Jérôme Stoll, le directeur général délégué à la performance de Renault, invité de BFM Business ce mercredi 2 octobre. Un retour en grâce attendu, selon lui, après le renouveau du design introduit par Laurens van den Acker, l'arrivée de la Clio 4, et celle du Captur".

Le groupe Renault, c'est la marque éponyme

Captur, c'est le crossover de Renault. Un petit 4x4 urbain dont certaines couleurs sont même en rupture de stock. Pour Jérôme Stoll, son arrivée "sur un segment où il n'y a pas grand monde mais une véritable attente", explique ce succès.

Ce n'est qu'un ingrédient parmi d'autres du retour en grâce de la marque au losange: "sur les cinq véhicules les plus vendus en France, quatre sont des Renault", souligne le numéro trois de Renault, qui cite ainsi la Clio, la Twingo, le Scenic.

Le groupe se réjouit-il lorsque les performances viennent de Renault plutôt que de Dacia? "Historiquement, le groupe Renault, c'est la marque éponyme", reconnaît son directeur général délégué. Mais il nuance: "je fais du business, il y a deux marques, dont la première représente 85% de nos ventes. Renault et une autre qui se développe régionalement qui en représente 13-14%. Il faut que ces deux marques trouvent leur positionnement et leur rentabilité".

N.G. et BFM Business