BFM Business

Grève: les perturbations à attendre dans les transports ce jeudi

Le trafic devrait être normal à la RATP

Le trafic devrait être normal à la RATP - Miguel Medina - AFP

"La grève illimitée se poursuit à la SNCF et débute à la RATP tandis qu'Air France a annulé 10% de ses vols au départ d'Orly en raison d'un mouvement de grève des contrôleurs aériens."

Nouvelle journée de mobilisation et de grèves ce jeudi 2 juin. Et comme cela a été généralement le cas ces derniers jours, les transports sont les premiers touchés par l'ensemble des mouvements de débrayage.

À la SNCF, la grève illimitée engagée mardi soir pour peser dans les négociations sur le temps de travail dans le secteur ferroviaire a été reconduite pour ce jeudi par la CGT et Sud-rail. Le trafic a été fortement impacté mercredi, et pour le moment la SNCF s'attend à des perturbations de même ampleur. Le trafic est donc réduit avec seulement six TGV sur dix, un TER sur deux et 25% des trains Intercités par rapport à une journée normale. En Ile-de-France, les usagers du Transilien devront se contenter de 4 trains sur 10.

La SNCF devrait affiner ses prévisions dans la matinée. Reste à savoir si la mobilisation se maintiendra. Mercredi, l'appel à la grève avait été suivi par 17% de l'ensemble du personnel de la SNCF.

Trafic normal dans le métro parisien

Les prévisions sont nettement plus optimistes à la RATP où la CGT appelle à la fois à débrayer pour protester contre le projet de loi Travail mais aussi pour faire valoir des revendications salariales internes à l'entreprise. Le trafic est annoncé comme normal dans le métro, les bus, les trams et le RER A. Des perturbations auront néanmoins lieu sur le RER B.

Enfin, au niveau des aéroports, des perturbations sont attendues à Orly et Lille où Air France a annulé 10% de ses vols, en raison d'une grève des contrôleurs aériens répondant à un appel de la CGT fonction publique contre la loi Travail.

À quoi s'attendre pour la suite?

Sauf improbable surprise, les grèves à la SNCF et à la RATP devraient être reconduites vendredi. En revanche, du côté des contrôleurs du ciel, deux syndicats dont le principal, le SNCTA, ont levé leur préavis qui courait du 3 au 5 juin, étant satisfaits de l'évolution des négociations sur les effectifs et les primes. Le trafic aérien devrait ainsi être peu perturbé ce week-end. À Air France, le deuxième syndicat des pilotes, le Spaf a déposé un préavis à compter du 11 juin. Le SNPL, qui regroupe le plus de pilotes, a voté le "principe d'une grève longue" mais doit encore préciser les dates auxquelles il entend inviter ses membres à cesser le travail.

J.M.