BFM Business

Grève: le mail partagé par des cheminots qui ulcère la direction de la SNCF

La CGT-cheminots est le premier syndicat à la SNCF.

La CGT-cheminots est le premier syndicat à la SNCF. - Fred Dufour - AFP

Un mail qui émanerait de la CGT de la Gare de Lyon (Paris) met le feu aux poudres. Ce texte, également partagé sur Facebook par des cheminots, explique la forme inédite de la grève mais surtout propose d'aller plus loin. De son côté, la CGT-Cheminots réfute l'existence de ce mail interne.

La CGT-Cheminots de Paris-Gare de Lyon aurait envoyé un mail à ses adhérents concernant la grève inédite, longue et complexe prévue à partir du 3 avril. Un courrier qui a particulièrement irrité Guillaume Pepy, président de la SNCF. Le syndicat réfute avoir envoyé un mail. "Il n'y a jamais eu de mail interne" du syndicat, a affirmé à l'AFP Cédric Robert, porte-parole de la CGT Cheminots. "C'est la preuve d'un manque de sérénité évident et d'une fébrilité sérieuse" de la direction, "ce n'est pas digne de dirigeants d'une entreprise publique", a-t-il ajouté. Le contenu de ce mail est en tout cas partagé depuis le 18 mars dans des groupes Facebook tenus par des cheminots. 

En voici, les principaux passages.

Une grève "dure, massive et d'usure" pour faire "plier" le gouvernement

"Il nous fallait répondre à la demande et l’attente des cheminots en modernisant notre lutte tout en ayant en tête que seul un rapport de force extrêmement fort les fera plier! A partir de ce constat et du contexte nous savons tous qu'il faudra une GRÉVE DURE, MASSIVE ET D'USURE pour les faire plier !!! Depuis 95 sur le champs professionnel et 2006 sur le champs inter-professionnel avec la lutte contre le CPE, il faut bien admettre que nous avons pris quasiment que des fessées ! "

Une forme inédite pour éviter "la perte de salaire qui est intenable"

"Le coût sur la durée est un véritable facteur d’affaiblissement qui conduit au pourrissement ; 2007, 2010, 2014, 2016 toutes ont aboutis au même résultat ! Un très haut niveau de mobilisation, des cheminots tous convaincus du bien-fondé de la gréve mais incapable de tenir dans le temps car les finances ne suivent plus. Ce n'est pas le manque de convictions qui a fait arrêter la gréve mais bien la perte de salaire qui est intenable au bout d'un moment."

Une innovation "IN GE RABLE" 

"Cette proposition de gréve prend tout le monde de court ! Je vous invite d'ailleurs à voir la tête de G. PEPY sur TF1 le soir de l'annonce et de la ministre Mme BORNE sur BFM TV c'était tout simplement jouissif ! La direction avait anticipé et s'est organisé pour une gréve dure et reconductible classique. Ils n'ont à aucun moment senti venir le coup. Ils savaient que pendant 15 jours ils devraient faire le dos rond, communiquer et que le mouvement s’essoufflerait de lui même. Là, c'est la douche froide et c'est IN GE RABLE pour eux. "

Désorganiser une direction qui sera "incapable d'anticiper quoi que ce soit"

"Il (le roulement) répond à la question de l’ambition puisqu'il permet de désorganiser fortement le plan de transport et les travaux et donc à l'impact pour les roulants et les sédentaires. La direction sera totalement perdue et incapable d'anticiper quoi que ce soit. Ils auront obligation de sortir et de communiquer un plan de transport qu'ils devront appliquer à la lettre où auquel cas ils auront des pénalités très très conséquentes ce qui les obligera à faire des plans de transport au rabais. Les agents ne seront pas au bon endroit, les rames perdues au milieu de nulle part, etc."

Mais la CGT-Cheminots propose d'aller plus loin

"La désorganisation du travail devra se faire également sur les jours ouvrés mais je ne vous en dis pas plus sur ce mail je pense que vous avez compris où l'on veut en venir...

C'est environ au bout de trois semaines que les rames doivent absolument rentrer en urgence dans les ateliers. Sur 3 jours il sera impossible à l'entreprise de faire le boulot d'une semaine. Il n'y a qu'à voir déjà l'état du parc matériel pour vite se rendre compte que la désorganisation va très très vite avoir autant d'impact qu'un blocage de la production.
Il répond à la question des décalages et de la perte des repos puisque avec le dépôt de préavis sur chaque séquence, nous restons en dessous des seuils réglementaires et donc il ne pourra pas y avoir de décalage de repos ni de décompte de repos en gréve que ce soit pour les agents sédentaires comme roulants. Il répond à la question des « weekendistes » qui pourront s’impliquer puisque de nombreux weekends sont dans les dates ciblées, Il n’oppose pas les cheminots entre eux puisque les sédentaires feront 2 jours par semaine et les postés ou roulants feront entre 2 et 4 jours puisque les préavis partirons à 20h et se finiront à 08h ( par exemple pour la gréve du 3 et 4 avril le préavis partira le 02 à 20h et finira le 5 à 08h). 

Si jamais nous voyons que ces 2 jours ne suffisent pas à désorganiser la production alors nous pourrons toujours durcir le ton."

D. L., N. G. et A-K. M.